5 mots français qui viennent de l’anglais

Parmi les nombreux emprunts de la langue française à l’espagnol, l’allemand, ou encore l’italien, l’anglais a également influencé de nombreux mots de vocabulaire français.

Certains remontent à plusieurs siècles et leur sens s’est souvent transformé selon les modes et les époques. 

Après les mots anglais qui viennent du français, voici une liste de 5 mots français empruntés à l’anglais. 

#1 Spleen

Ce mot anglais vient du grec ancien splên et désigne la rate (organe situé au-dessous de la cage thoracique) ! En français, on emploie le mot spleen pour évoquer la mélancolie, un état de tristesse mêlé à une certaine rêverie. D’anciennes hypothèses médicinales attribuaient la mélancolie à la bile noire, un liquide prétendument sécrété par la rate. Le mot anglais spleen a ensuite été popularisé par Charles Baudelaire dans son recueil de poèmes Les Fleurs du Mal.

Note : le lien entre la rate et la tristesse s’illustre encore aujourd’hui dans les expressions “se mettre la rate au court bouillon” et “se faire de la bile”, qui signifient se faire du souci, se tourmenter.

#2 Redingote

Ce terme provient de l’anglais riding coat qui signifie littéralement “un manteau pour chevaucher”. Créée vers 1725, la redingote donnait aux cavaliers une plus grande liberté de mouvement, grâce aux fentes ajoutées dans le dos et sur les côtés du manteau. Une fois arrivé en France, le riding coat s’est transformé phonétiquement en “redingote”. Aujourd’hui, on porte surtout les redingotes lors de grandes occasions, comme un mariage. 

#3 Paquebot

Ce mot vient de l’anglais packet-boat, un terme apparu au XVIIIe siècle pour désigner des navires chargés de transporter le courrier (packet signifiant littéralement “paquet”, et boat, bateau). En France, l’appellation “paquebot” s’est étendue aux navires de croisière et aux transatlantiques à partir du XIXe siècle, lorsque les migrations internationales se sont intensifiées.

#4 Cocktail 

L’origine du mot cocktail n’est toujours pas identifiée et continue d’alimenter les rumeurs. Apparu au milieu du XVIIIe siècle en France, ce mot est issu de l’anglo-américain cocktailed (“queue de coq”). Son origine dériverait d’une ancienne tradition équestre qui consistait à différencier les chevaux de trait des pur-sang, en coupant un muscle sous la queue des bâtards pour la redresser. Ces chevaux étaient alors surnommés cocktailed horses, littéralement “chevaux à la queue penchée”, contrairement aux pur-sang dont la queue restait droite. Le mot cocktailed a ensuite été utilisé pour désigner des hommes aux mœurs douteuses, pour finalement évoquer la célèbre boisson composée de plusieurs mélanges : le cocktail. Le lien dans tout ça ? On cherche encore… N’hésitez pas à partager vos suggestions en commentaire !

#5 Cas particulier : Budget

L’origine du mot “budget” est particulière : il est issu de l’ancien français bougette (qui désignait un petit sac en cuir contenant de la monnaie) mais s’est ensuite exporté… en Angleterre ! Il y a été transformé phonétiquement en “budget” par les Anglais lors de la Guerre de Cent Ans. A l’époque, le Ministre des Finances britannique présentait chaque année le “budget” (ou l’état des finances du royaume) devant le Parlement. Le terme “budget” est revenu en France au XVIIIe siècle et s’emploie aujourd’hui pour évoquer les prévisions de dépenses d’un foyer ou d’un État.

Vous souhaitez enrichir votre vocabulaire de la langue anglaise ? Testez gratuitement notre cours d’anglais en ligne Gymglish pendant 7 jours !



Lire aussi sur le même sujet :