Le paysage linguistique européen : zoom sur l’espagnol

Après le français, l’allemand et l’anglais, nous mettons à l’honneur la langue espagnole et la place qu’elle occupe dans le paysage linguistique du continent européen.

Avec 500 millions de locuteurs, l’espagnol est la deuxième langue la plus parlée au monde. C’est également la troisième langue la plus étudiée à l’école, après l’anglais et le français, ainsi que la troisième langue la plus utilisée sur Internet, derrière l’anglais et le chinois. L’espagnol fait de plus en plus parler de lui, et des chercheurs affirment que les hispanophones représenteront pas moins de 7,5 % de la population mondiale en 2030.

L’espagnol étant la langue officielle de 21 pays, il est indéniable que sa maîtrise s’apparente à un véritable tremplin professionnel. La langue connaît une expansion fulgurante, en particulier aux États-Unis, où l’on estime que 30 % de la population sera hispanophone aux environs de 2050.

Mais si la langue espagnole multiplie les aficionados, c’est aussi pour la culture à laquelle elle est associée. Depuis le 15e siècle et la colonisation des territoires américains – au détriment des cultures locales – la langue espagnole s’est étendue au-delà des frontières de l’Europe et prédomine dans la plupart des pays sudaméricains.

L’Espagne en a fait son cheval de bataille dans le cadre de la promotion de son patrimoine culturel au sein des pays hispanophones. Ce passé riche et tumultueux, pivot des mutations de l’Europe et du monde post-médiéval lui vaut encore de nos jours l’intérêt de nombreux curieux.


Pour en savoir plus sur les paysages linguistiques européens, découvrez notre livre blanc dédié !



Lire aussi sur le même sujet :

Leave a Reply