5 mots typiques suisses à connaître

Bordée par l’Allemagne, l’Autriche, Liechtenstein, l’Italie et la France, la Suisse est un  carrefour culturel et linguistique. Le pays possède pas moins de quatre langues nationales : l’allemand, le romanche, l’italien et le français

Pour enrichir votre culture francophone, Frantastique (édité par Gymglish) vous propose aujourd’hui une liste de 5 helvétismes à connaître.

Frouze ou Shadock 

Le terme “Frouze”, qui peut se substituer par “Shadock”, a une légère connotation péjorative. Elle sert à désigner les Françaises et Français, et plus particulièrement celles et ceux qui travaillent et/ou habitent en Suisse, les “frontaliers et frontalières”.

Exemple : Jean-Pierre nous a rejoint notre équipe en début de semaine. À ce qu’il paraît, c’est un Frouze !

Natel

Si un Suisse vous demande de lui prêter votre natel, vous resterez sans doute perplexe. Le terme signifie “téléphone portable” et provient de la contraction de deux mots allemands : “national” et “telefon”. Son origine vient de “Nationales Autotelefonnetz”, un ancien réseau de téléphonie mobile suisse.

Note : Le Petit Robert a intégré le mot dans son édition 2021 !

Exemple : Je n’ai plus de batterie sur mon natel : tu aurais un chargeur ?

Ou bien 

En Suisse, l’expression “ou bien” s’emploie pour insister sur une interrogation. On la place généralement en fin de phrase et peut parfois exprimer une certaine forme d’agacement de la part du locuteur.

Exemple : On commence notre cours de français en ligne Frantastique, ou bien ?

Pécloter

En Suisse Romande, on utilise le verbe “pécloter” pour désigner un objet ou une machine qui ne fonctionne pas correctement, ou pour faire référence à la santé défaillante d’une personne. Dérivé du verbe, le terme “péclôt” désigne un vieux vélo !

Exemple : – Tu as vu la voiture de Géradline récemment ? Elle a l’air de pécloter ! 

– Géraldine aussi par la même occasion !

Adieu

Pour terminer, voici un terme ambivalent. “Adieu” s’emploie à la fois pour dire bonjour, mais aussi… au revoir ! Il s’agit d’un terme plutôt familier que vous entendrez surtout au bistrot du coin. 

Note : lorsqu’il est utilisé pour dire bonjour, “adieu !” est souvent suivi de la locution “Ça joue ?”, synonyme de “Ça marche ?” ou “Ça roule ?”.

Exemple : Adieu Didier, comment vas-tu ?

Bonus : clopet 

Nous espérons que cette liste n’a pas réveillé en vous une folle envie de faire un clopet (faire un somme / une sieste) ! 

Cette sélection vous a plu ? Testez nos cours de français en ligne Frantastique : 10 minutes de contenu ludique et personnalisé à consommer sans modération.




Lire aussi sur le même sujet :

Leave a Reply