5 expressions idiomatiques et mots typiques belges

Après l’argot français et les helvétismes, place aux expressions typiques de la Belgique ! Bordée par l’Allemagne, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas et forte de ses trois langues officielles, la Belgique regorge d’expressions idiomatiques.

Voici 5 expressions idiomatiques et belgicismes qui, nous l’espérons, susciteront votre curiosité.

Oui sans doute / Non, peut-être

Originaire de Bruxelles, cette expression est dotée d’un sens pour le moins contradictoire. Si un Belge répond “oui sans doute !” à une question, ce n’est pas une réponse affirmative, mais plutôt … négative ! À utiliser sur un ton ironique pour plus d’impact, “Oui sans doute” est l’équivalent en France de notre expression “tu peux toujours rêver !”.

Exemple :

– “Tu m’achètes une voiture pour mes 18 ans ?”

 – “Oui, sans doute !”

L’utilisation de l’expression “non, peut-être” est, elle aussi, confuse puisqu’elle signifie en fait “oui, bien sûr” ou “certainement”.

Exemple :

– “Je dois aller acheter des chocolats pour ma belle-famille, tu m’accompagnes ?”

– “Non peut-être ! Allons-y.”

S’il vous plaît

La locution “s’il vous plaît” possède deux sens en Belgique. Elle peut s’utiliser soit pour demander quelque chose à quelqu’un de façon courtoise (comme en France), ou bien comme synonyme de “voici !” ou “je vous en prie !”

Exemple :

– “Un cornet de frites et une bière, s’il vous plaît.”

 –  “S’il vous plait ! Bonne dégustation.”

Dire quoi

Incontournable sur le territoire belge, “dire quoi” signifie “dire ce qu’il en est” ou “tenir au courant” de l’avancée de quelque chose.

Note : cette expression s’utilise également en Picardie, en Champagne et dans le Nord de la France.

Exemple : “Je vais passer un coup de fil à Jérémy au sujet de notre souper de samedi, je te dis quoi !”

Ça va 

Difficile de passer outre cette locution lors de votre séjour dans le pays plat. “Ça va” permet à la fois d’indiquer à votre interlocuteur que vous allez bien, mais permet aussi de donner votre approbation sur un sujet ou une situation. Cette locution s’apparente donc à un synonyme de “OK” ou “d’accord”.

Exemple :

– “J’amène Pauline à l’école et je reviens te chercher pour t’amener à ton cours de danse.”

–  “Ça va, je t’attends à la maison.”

Avoir la clope

“Avoir la clope” est une locution belge qui s’apparente à “avoir la trouille”, “avoir les jetons” et permet donc d’exprimer un sentiment de peur ou d’insécurité. Rien à voir avec le mot d’argot français “clope” qui fait référence à une cigarette.

Exemple : J’ai entendu du bruit dans le salon cette nuit, j’ai eu la clope !

Bonus : Il fait caillant

Semblable à l’expression argotique “il caille” en France, en Belgique, “il fait caillant” est très commun. 

Exemple : Il fait caillant ici, tu peux fermer la fenêtre ?

Une envie de découvrir encore plus de belgicismes ? Testez nos cours de français en ligne Frantastique gratuitement pendant 7 jours.



Lire aussi sur le même sujet :

Leave a Reply