Notre sélection de cinq livres pour apprendre l’allemand

Le saviez-vous ? La littérature germanophone est un véritable trésor culturel, et l’une des plus réputée au monde. 

Souvent oublié, le bon vieux livre papier est extrêmement utile pour parfaire vos compétences en allemand. La lecture vous permettra de découvrir un éventail de nouveaux mots de vocabulaire, de nouvelles structures de phrases qui vous permettront d’accroître votre niveau en allemand. De passage dans la médiathèque de votre ville ou dans une librairie, vous n’aurez aucun mal à dénicher des ouvrages ou romans en allemand, classiques ou contemporains. Et si vous disposez d’une liseuse électronique, c’est une large bibliothèque de grands classiques de la littérature qui s’ouvre à vous ! 

Les équipes Gymglish ont minutieusement sélectionné cinq livres pour améliorer votre allemand. An die Arbeit! !

 1) Les contes des frères Grimm (1812 – 1815)

Débutants comme aguerris ne pourront qu’être conquis par les fabuleuses histoires des Frères Grimm ! Lire les contes de Grimm dans leur version originale vous permettra de découvrir des nouveaux mots de vocabulaire et des tournures de phrases typiques. Ce sera aussi l’occasion de replonger en enfance le temps de 120 pages : Hänsel und Gretel (Hansel et Gretel), Schneewittchen (Blanche Neige), Rapunzel (Raiponce)… le choix est pléthorique dans les recueils de contes de fées Kinder- und Hausmärchen (Contes de l’enfance et du foyer) publié en 1812.

Les contes de Grimm étaient initialement destinés aux adultes et non aux enfants. Dans ces oeuvres, la symbolique est omniprésente, retranscrivant les problèmes sociétaux auquel a dû faire face l’Allemagne au XVIIᵉ siècle. Jakob et Wilhelm Grimm ont marqué l’histoire littéraire de l’Allemagne en préservant les formes écrite et orale de la culture germanique.

Le saviez-vous ? Les frères Grimm ont également rédigé le fameux Dictionnaire de Grimm, retraçant l’histoire de nombreux mots. Ce travail colossal est resté inachevé, les frères ayant sous-estimé l’importance d’un tel manuel.

2) Das Parfum – Die Geschichte eines Mörders, Patrick Süskind (1985)

Très certainement l’un des romans les plus marquant de la littérature allemande, Das Parfum – Die Geschichte eines Mörders (Le Parfum – histoire d’un meurtrier) a été écrit par l’écrivain et le scénariste allemand Patrick Süskind (1949-). Le roman retrace l’étonnant destin du parfumeur Jean-Baptiste Grenouille dans une France du XVIIIe siècle. Avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus à travers le monde traduits en 48 langues, Le Parfum est aujourd’hui devenu un intemporel de la littérature.

Publié sous forme de roman en série dans le journal Frankfurter Allgemeinen Zeitung dès 1984, ce best-seller mondial a été adapté en film en 2006 par Bernd Eichinger (1949-2011) et Tom Tykwer (1965-). Le roman est d’ailleurs souvent vu comme étant une allégorie de la montée au pouvoir d’Adolf Hitler.

3) Die Leiden des jungen Werther, Johann Wolfgang von Goethe (1774)

Quelquefois je ne puis comprendre comment un être peut l’aimer, ose l’aimer, quand je l’aime si uniquement, si profondément, si pleinement ; quand je ne connais rien, ne sais rien, n’ai rien qu’elle.” 

Comment ne pas lister l’une des figures majeures de la littérature allemande ? Le roman épistolaire tragique Die Leiden des jungen Werther (Les Souffrances du jeune Werther) a été écrit par le célèbre poète et penseur allemand Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) en 1774.

Lors d’un bal, Werther tombe passionnément amoureux de Charlotte, mais cette dernière a déjà donné sa main à son meilleur ami, Albert. Déchiré entre son sens de l’honneur et cet amour impossible, le jeune homme est en proie à de terribles tourments dont seule le suicide pourra le délivrer. Un sujet très souvent abordé par l’auteur, souvent sources de nombreuses controverses à l’époque. Le roman, jugé “immoral” récolta de vives critiques en raison de l’effet d’imitation que l’on appela plus tard en psychologie l’effet Werther. En 1787, Goethe publia une version fortement révisée de ce roman.

Le saviez-vous ? L’influence de l’œuvre fut telle que les jeunes de l’époque imitèrent le personnage principal Werther en adoptant ses manières, son style vestimentaire et pour certains, allant même jusqu’à passer à l’acte ‘final’… 

4) Les oeuvres de Bert Brecht

Originaire de la région de la Bavière en Allemagne, Bertolt Brecht était un dramaturge, parolier et poète allemand influent ; il a notamment fondé le théâtre épique (ou, comme il préfère l’appeler, le “théâtre dialectique”) qui met l’accent sur la réaction individuelle du public et l’encourage à traiter une pièce de façon rationnelle et non émotionnelle.

Brecht a commencé sa carrière pendant la République de Weimar. Il est parti en exil lors de la prise du pouvoir par les nazis et est retourné à Berlin-Est après la Seconde Guerre mondiale.

Parmi ses œuvres les plus célèbres : Die Dreigroschenoper (L’Opéra de quat’sous), créée en collaboration avec le compositeur Kurt Weill,  Leben des Galilei (La vie de Galilée) joué à la Comédie Française ou encore Der gute Mensch von Sezuan (La Bonne Âme du Se-Tchouan), une critique de la religion et du capitalisme.

Le saviez-vous ? Brecht a obtenu le prix Staline international pour la paix en 1955

5) Die Verwandlung, Franz Kafka (1912)

Nous terminons cette sélection avec la nouvelle culte Die Verwandlung (La Métamorphose). Rédigée en 1912 et publié en 1915, l’oeuvre reste l’un des récits les plus aboutis de l’écrivain austro-hongrois Franz Kafka. A travers ses écrits, l’auteur fusionne des éléments de réalisme et fantastique et propose généralement des protagonistes isolés auxquels sont confrontées les situations difficiles ou incompréhensibles.

Sans aucune indication spatio-temporelle, le récit se déroule dans la maison du personnage principal, Gregor, qui se réveille un matin transformé en un insecte atroce. Sa famille le rejette, plus par peur que par dédain, et ne veut plus l’assumer ; elle se contente de le nourrir en évitant tout contact avec lui. Enfermé dans sa chambre, Grégor ne peut pas communiquer avec ses proches et expliquer à sa famille que seul son aspect physique a changé. 

Kafka emploie un style particulier, qui consiste à donner peu d’importance à l’émotion du récit ; à la place, le lecteur est confronté à un roman purement descriptif. Malgré une absence de dialogue, le texte reste poignant, parlant et surtout métaphorique.

Le saviez-vous ? Durant son vivant, Kafka n’a publié qu’une toute petite partie de son oeuvre avec quelques courts récits, dont Die Verwandlung et Das Urteil (Le Verdict).

Bonus : Ein paar Leute suchen das Glück und lachen sich tot, Sibylle Berg (1997)

Une ode au paysage littéraire suisse, Ein paar Leute suchen das Glück und lachen sich tot  (Chercher le bonheur et crever de rire) de Sibylle Berg saura vous redonner goût à la lecture ! Au programme : des personnages insatisfaits de leur existence, de leur couple ou de leur solitude, et qui rêvent d’une vie plus exaltante. Nous ne vous en dirons pas plus…

Le saviez-vous ? Avant de devenir dramaturge, Sibylle Berg était marionnettiste.

En attendant, vous pouvez vous essayer à d’autres méthodes en lisant notre guide pratique complet sur comment apprendre l’allemand. Ou mieux encore : tester notre cours d’allemand en ligne Wunderbla !


Lire aussi sur le même sujet :

Leave a Reply