5 mots intraduisibles en allemand

La langue allemande a des spécificités qui font d’elle une langue complexe mais singulière. Au-delà de sa grammaire qui peut donner du fil à retordre, saviez-vous que certains mots allemands n’avaient pas d’équivalent en français ?

Si vous souhaitez enrichir votre vocabulaire en allemand, voici 5 mots allemands intraduisibles en français. 

Waldeinsamkeit

La traduction française la plus proche du mot Waldeinsamkeit serait “le sentiment d’être seul dans les bois”. Dérivé du mot allemand Wald, qui signifie “bois”, et de Einsamkeit, qui veut dire “solitude”, Waldeinsamkeit décrit le sentiment de paix que l’on ressent lorsque l’on est entouré de nature, ou seul dans la forêt. 

Le saviez-vous ? Ce terme très spécifique illustre bien la place que donnent les germanophones à la nature. D’ailleurs, les artistes Allemands Goethe, Mozart ou encore Heidegger étaient connus pour apprécier un bon Waldeinsamkeit

Schadenfreude

Lorsque vous vous réjouissez du malheur d’autrui, mieux vaut ne pas le crier sur les toits. Pour décrire ce sentiment tabou (mais humain !), les Allemand.e.s ont inventé le mot Schadenfreude, une contraction paradoxale entre le mot Schaden (“dommage”) et Freude (“joie”). 

Le saviez-vous ? Aristote utilisait déjà ce concept à travers le terme d’epichairekakia, littéralement “la joie née du mal”. 

Feierabend

Apparu au XVIᵉ siècle, le mot Feierabend provient de Feier signifiant “fête” et le mot Abend, qui veut dire “soir”. Il s’agit d’un concept ancré dans la culture germanophone qui désigne le moment de fin de journée où l’on peut se détendre après le travail, chez soi ou entre ami.e.s. Feierabend peut aussi être utilisé comme une interjection pour dire “je m’arrête de travailler”. Après une longue journée de travail, vous pouvez souffler et dire “Feierabend !”. 

Fernweh

Avez-vous déjà eu envie de tout quitter pour partir à l’aventure à l’autre bout du monde ? Contraction du mot fern (“lointain”) et Weh (“douleur”), le mot allemand Fernweh désigne ce sentiment urgent d’explorer de nouveaux horizons. En français, on pourrait le traduire par “la nostalgie de ce qui est lointain”. 

Note : le contraire de Fernweh est Heimweh, qui se réfère, lui, au mal du pays !

Torschlusspanik

Littéralement “panique de la porte qui se ferme”, le mot Torschlusspanik décrit le sentiment d’angoisse que l’on peut ressentir à la veille de certaines étapes de vie. 

L’étymologie de ce mot remonterait au Moyen-Age, lorsque les portes des villes se fermaient à la tombée de la nuit pour des raisons de sécurité. Cela ne laissait d’autre choix aux retardataires que de rester de l’autre côté, les exposant ainsi au danger des bandits et des animaux sauvages !

En français, on parlerait de “crise de la trentaine / quarantaine / cinquantaine”, période de mise au point qui nous fait prendre conscience du temps qui passe. 

Bonus : Wanderlust

Le terme Wanderlust est une contraction des mots wandern (“faire de la randonnée”) et Lust (“désir”). Il désigne l’envie d’ailleurs, le désir de quitter sa routine quotidienne pour voyager, découvrir le monde. 

Le saviez-vous ? Ce mot allemand est devenu populaire notamment après la sortie du film américain Wanderlust en 2017.

Vous souhaitez découvrir encore plus de mots intraduisibles en allemand ? Testez gratuitement nos cours d’allemand en ligne Wunderbla pendant 7 jours !



Lire aussi sur le même sujet :

Leave a Reply