Guide pratique : Comment apprendre l’anglais ?

Comment apprendre l'anglais seul

Les méthodes d’apprentissage ont beaucoup évolué avec les avancées technologiques. Nous vous faisons découvrir toutes les méthodes pour apprendre l’anglais, que vous soyez seul·e ou non !

L’apprentissage des langues est un long parcours. Il existe différentes manières de se familiariser avec elles selon les besoins et les compétences de chacun mais le souci de la plupart des individus est de trouver une formation qui réponde à leur disponibilité.

Pour pallier ce problème : de nombreuses solutions que nous allons vous exposer dans cet article. Prêt·e à vous lancer dans l’aventure seul·e ? Let’s go!

Apprendre l’anglais seul·e ou pas ?

Il n’est pas nécessaire d’expliquer pourquoi parler anglais est une bonne chose, mais il faut savoir qu’il n’y a pas qu’une seule méthode pour l’apprendre.

On le sait tous, nos emplois du temps ne sont pas extensibles. Entre la famille, le travail, les loisirs, les ateliers de peinture sur bois (là, je parle pour moi !), il devient presque impossible d’effectuer d’autres activités. On pourrait apprendre en prenant des cours d’anglais, qui seraient souvent des cours du soir pour les actifs, mais nos obligations au quotidien ne laissent que très peu de temps pour s’y rendre…

L’avantage et l’inconvénient d’être seul pour apprendre, c’est de ne pas avoir de restriction ni sur la manière d’apprendre, ni sur les supports d’apprentissage, ni sur les créneaux. En d’autres mots, si vous êtes seul·e dans votre aventure, le cadre de l’apprentissage repose sur votre assiduité et votre motivation.

Comment apprendre l’anglais (seul) ?

Apprendre l’anglais (seul·e) n’est plus un rêve inaccessible. A vous le tea break avec la reine ! De nombreux outils sont développés aujourd’hui pour y arriver selon le niveau de chacun :

  • les livres, des plus grands classiques aux comic books en passant par les manuels scolaires… (et si vous voulez cesser de contribuer à la déforestation, essayez les livres audio !)
  • les formations par correspondance (en ligne ou type CNED par exemple)
  • la musique (commencez par les Beatles, terminez avec Eminem)
  • les films et séries (commencez avec les Teletubbies, terminez avec Dr. House)
  • Internet (avec la presse, les blogs, les vidéos, les apps…)

etc.

Les supports ne manquent pas pour étudier une langue étrangère, l’enjeu crucial est ici de garder une discipline solide pour un apprentissage sur la durée.

Déterminer son niveau d’anglais (seul·e)

Tout doux ! Avant de commencer, il est judicieux de savoir où se situe votre niveau d’anglais.

Gymglish, cours d’anglais en ligne, propose un test d’anglais afin de déterminer votre niveau d’anglais.

apprendre et étudier seul

Une fois les 10 premières leçons gratuites terminées, chaque étudiant reçoit un bilan pédagogique personnalisé avec le niveau estimé, les concepts maîtrisés et les concepts à travailler.

Testez Gymglish gratuitement dès aujourd’hui, sans aucun engagement (à part votre adresse e-mail pour recevoir vos leçons !).

Autodidacte en anglais : les obstacles

Il faut comprendre qu’apprendre l’anglais tout·e seul·e passe sous-entend devoir faire face aux obstacles d’apprentissage tout seul.

Il y a en général un problème à être autodidacte en anglais : avoir trop de liberté (si, si, c’est vrai !).

Comment est-ce que trop de liberté pourrait poser problème ?

Tout repose sur la discipline. Si vous arrivez à vous engager dans un rythme d’apprentissage régulier et sans faille, votre mémorisation se fera progressivement et la consolidation des acquis se développera naturellement.

De plus, un autodidacte doit savoir se cadrer tout seul : par quelle leçon commencer ? Quel parcours d’apprentissage suivre ?

En réalité, pour ces questions, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses tant qu’il y a de la persévérance et de la rigueur dans le travail. Cependant, même en faisant attention à structurer et planifier son apprentissage, l’élève peut rencontrer des obstacles sur sa route.

Le temps

L’anglais ne s’apprend pas en 15 jours, sinon tout le monde serait bilingue ! Bien qu’il soit possible d’apprendre des phrases de survie (one beer please!) en quelques jours pour préparer un court séjour à l’étranger, comprendre l’essence, la subtilité et la culture d’une langue demande beaucoup plus de temps.

Il n’y a pas d’âge pour commencer à apprendre, mais même lorsque la langue est plus ou moins maîtrisée, elle n’est jamais totalement acquise. Il faut pratiquer régulièrement pour ne pas oublier le vocabulaire et surtout pour garder une certaine spontanéité.

Cela étant dit, moyennant un certain investissement (temporel et parfois monétaire !), il est possible de rendre l’apprentissage et la rétention plus pratiques et plus efficaces. Vous pouvez notamment combiner des cours particuliers, des cours d’anglais en ligne, des voyages, des sorties, des livres ou même des abonnements à Netflix, à Audible ou à Spotify par exemple.

Motivation et assiduité

Sans avoir l’obligation de se déplacer pour aller en classe, sans se fixer des objectifs à respecter et à accomplir, il peut être difficile de se motiver à apprendre.

Il ne faut surtout pas perdre de vue la raison pour laquelle on commence à apprendre une langue, surtout lorsque les études se font sans professeurs ni camarades. Toutes les raisons sont bonnes pour apprendre l’anglais ; l’aventure sera longue mais gratifiante, on a confiance en vous !

Deux solutions existent pour se donner un environnement d’apprentissage qui permet de répondre à ces problématiques : suivre des cours en ligne / par correspondance ou privilégier immersion (à l’autre bout du monde, ou pas !).

Apprendre l’anglais par correspondance seul·e (ou non)

Et avant Internet, comment faisait-on ? Les supports de cours étaient envoyés par voie postale, l’élève renvoyait ensuite ses devoirs qui étaient corrigés par un professeur pour être renvoyés une nouvelle fois. On est loin des applications instantanées !

Ces cours par correspondance postale existent encore (notamment avec le CNED), mais aujourd’hui, l’e-learning (ou la formation en ligne) est devenu beaucoup plus accessible, notamment avec l’arrivée des MOOCs et autres cours en ligne.

Avec les MOOCs et les cours en ligne par contre, pas de face à face (sauf dans le cadre des cours par visioconférence, mais ce n’est plus seul du coup), pas de professeur qui passe entre les rangs, mais des équipes pédagogiques qui composent un parcours de formation qui s’adapte à tous les étudiants pour un niveau donné. Le suivi pédagogique reste cependant rare et le contenu ne s’adapte pas forcément à la base d’apprenants…

Aujourd’hui en effet, tous les cours en ligne ne se valent pas car ils ne sont tout simplement pas adaptés aux besoins des élèves. En d’autres mots, il manque un élément crucial : la personnalisation.

C’est un problème qui existe aussi en salle de classe. Les niveaux sont généralement un peu plus hétérogènes mais le problème subsiste : les plus avancés trouveront le cours trop facile, et ceux qui ont des lacunes peineront à suivre correctement.

Si chaque étudiant a ses propres besoins et ses lacunes, il faut pouvoir créer un cours qui s’adapte aux besoins et aux lacunes de chaque étudiant.

Certains cours, comme Gymglish, s’appuient sur un système expert pour répondre à ce problème. Nous créons des cours qui s’adaptent aux besoins et aux lacunes de chaque étudiant pour les aider à progresser au mieux.

Gymglish ne remplacerait pas pour autant un (vrai) professeur et d’ailleurs, rien ne pourrait prendre la place d’un enseignant en chair et en os. Cela étant dit, un vrai professeur peut coûter cher (entre 15€ et 30€ de l’heure pour un cours !). Gymglish peut servir de base d’apprentissage puisque nos formations sont écrites par de vrais professeurs et donc structurés de manière pédagogique. Nos cours peuvent également servir de remise à niveau, à compléter une formation présentielle ou un enseignement reçu précédemment.

Les corrections sont également générées par notre système expert qui anticipe besoins et lacunes afin de personnaliser l’expérience d’apprentissage au maximum.

Une bonne solution serait de consulter un professeur quelques heures pour repérer ses lacunes afin de mieux concentrer ses efforts d’apprentissage et de révision tout en suivant des cours d’anglais en ligne.

Comment apprendre l’anglais seul·e en immersion

Certains parviennent à mieux progresser entièrement seul, grâce à des livres ou manuels scolaires. Ces outils, qui peuvent paraître un peu rébarbatifs restent efficaces pour maîtriser les différentes règles grammaticales avec les leçons et exercices morphologiques qui y sont proposés. Ce type d’élève a tendance à préférer étudier dans un environnement connu et sécurisé, mais d’autres, un peu plus aventuriers, préfèrent se lancer dans l’inconnu… enfin, pas vraiment… mais un peu quand même ! Explications.

Comment apprendre l’anglais chez soi en immersion

L’idée est simple, mais peut faire peur : immergez-vous dans un milieu anglophone.

Il faut réussir à se forcer à penser et réfléchir en anglais de manière à ce que cela devienne une habitude. L’idéal est, bien entendu, de maîtriser quelques bases avant de commencer. Le piège à éviter est ici de ne pas se tourner vers le français pour compenser les lacunes.

Pour construire ces dites bases, avec les technologies du XXIe siècle, il est maintenant possible d’apporter la culture anglophone chez nous, du passé comme du présent !

Beaucoup de ressources sont disponibles sur Internet et sont bien souvent gratuites (ou presque), et selon votre niveau, il est tout à fait possible de lire des livres en anglais, des journaux, regarder des séries en V.O., écouter sa musique préférée…

homme apprenant l'anglais seul en immersion

Il faut s’affranchir de toute autre langue que l’anglais pour que cette méthode fonctionne, c’est-à-dire qu’il faut regarder les séries sans sous-titres et lire sans traduction. S’il y a des mots que vous ne comprenez pas, il y a deux solutions : soit on en déduit le sens selon le contexte (on parle de cohérence en linguistique), soit on le note pour rechercher plus tard, à la fin d’une session.

Cette méthode est plutôt conseillée aux apprenants intermédiaires et opérationnels, qui cherchent à passer à la vitesse supérieure. Pour les débutants, il faut idéalement quelque chose d’un peu plus cadré pour commencer.

Comment apprendre l’anglais (seul·e, mais pas trop) en immersion, ailleurs

Et si vous souhaitez sortir de chez vous pour apprendre une langue étrangère, c’est encore mieux ! Les interactions accélèrent grandement le processus d’apprentissage puisque l’environnement est frais, nouveau, interactif et dynamique.

Ces interactions ne sont pas forcément payantes, et si elles le sont, elles ne sont pas forcément chères, mais il faut garder à l’esprit que pour les premiers contacts, il est préférable que vous restiez seul avec vos interlocuteurs. Rester seul, c’est l’occasion de ne pas pouvoir parler français. Hé oui, aucune échappatoire !

Nous pouvons également vous conseiller de partir à la rencontre d’associations d’étudiants internationaux, de professionnels étrangers ou de retraités qui cherchent à s’intégrer dans votre quartier ou ville, ou d’aller à des évènements culturels. Des communautés d’échanges culturels existent, notamment dans les grandes villes et les villes estudiantines.

Malheureusement pour vous, il est possible que vos interlocuteurs souhaitent quant à elles… pratiquer leur français ! Pourquoi ne pas dans ce cas mener une double conversation, vous en anglais et la personne en face de vous… en français ? C’est un pari risqué mais pourquoi ne pas essayer ?

L’autre possibilité, c’est de voyager. En France, nous avons la chance d’être à quelques heures du Royaume-Uni en Eurostar, bus ou voiture. Si vous pouvez vous le permettre, sautez donc dans un avion pour aller aux Etats-Unis, au Canada ou, soyons fous, en Australie !

Côté séjours linguistiques organisés, sachez qu’ils sont intenses et peuvent être un excellent moyen de plonger la tête la première dans un monde anglophone. Notez cependant que les séjours de courte durée ne suffisent pas pour consolider ses acquis.

Apprendre l'anglais seul(e) (mais pas trop)

Pour les étudiants dans l’enseignement supérieur, il est possible de partir en Erasmus pour se diriger vers l’Irlande ou le Royaume-Uni pendant six mois ou un an. Des partenariats entre de grandes écoles et des facultés étrangères existent également, à vous d’investiguer !

Pour les 18-30 ans (jusqu’à 35 ans pour le Canada) en France, il est possible de partir à l’étranger grâce au PVT, le Programme Vacances Travail (ou WHV pour Working Holiday Visa). Ce programme, comme son nom l’indique, facilite l’accès à des contrats professionnels à durée limitée dans les pays partenaires.

A noter, chaque pays a ses critères d’entrée et les places sont limitées.

Ressources, méthodes et supports d’apprentissage

Des ressources gratuites comme payantes existent pour apprendre l’anglais, surtout depuis l’arrivée d’Internet.

Les supports de formation sont multiples. Nous pouvons vous conseiller les manuels et les formations par correspondance, mais également la presse internationale, les livres, la musique, les films et séries, et enfin plus récemment, les cours d’anglais en ligne (ou e-learning), les podcasts, les jeux vidéo, les blogs, les apps et les vidéos.

Manuels d’anglais

Les manuels d’anglais, scolaires ou non, ont l’avantage d’être très structurés. Adaptés à tous les niveaux, ils permettent de progresser sur plusieurs points : vocabulaire, grammaire, compréhension écrite, compréhension orale (pour les manuels accompagnés d’enregistrements audio).

Avantages

  • Bien structurés, rédigés par des professionnels de l’éducation
  • Une méthode classique qui ne déstabilise pas l’étudiant
  • Faciles d’accès
  • Relativement abordables
  • Complets, ces manuels existent pour tous les niveaux
  • Peuvent être spécialisés dans un thème spécifique ou toucher à des problématiques plus générales

Inconvénients

Formation par correspondance

Les formations par correspondance peuvent être accompagnés ou non de manuels. Ce sont des formations conçues par des professeurs certifiés et le suivi est effectué par des humains, bien qu’ils soient à distance. Également adaptés à tous les niveaux, ils ont l’avantage, si nous les comparons aux manuels, d’avoir un suivi et donc des retours sur ses lacunes et ses forces.

Ils comprennent également des devoirs et des examens afin de faire valider ses acquis et ces derniers sont corrigés, ce qui permet d’avoir une évaluation de ses lacunes et forces plus précise et donc d’améliorer son anglais d’une manière plus claire.

Avantages

  • Une méthode “comme à l’école” (certains aiment…)
  • Très structurées, conçues par des professeurs certifiés
  • Relativement abordables et/ou finançables (dans le cadre du CPF, par votre entreprise donc)
  • Pour tous les niveaux
  • Evaluation continue avec des retours
  • Généralistes

Inconvénients

La presse

L’apprentissage d’une langue vivante ne se limite pas à un dictionnaire et des règles de grammaire. Aujourd’hui encore, l’anglais est la langue la plus parlée au monde et elle ne cesse d’évoluer.

Chaque jour, la presse retranscrit ces évolutions et fait elle-même évoluer le langage. Il est cela dit impossible qu’elle puisse correspondre à tous les niveaux, bien que la référence ultime, la BBC, ait produit jusqu’en 2016 l’excellente formation BBC Learning English.

Apprendre l’anglais avec les journaux permet surtout d’améliorer le vocabulaire, favoriser la fluidité de la lecture et de la compréhension écrite en général.

Notre conseil donc : essayez de basculer d’un journal français vers un journal anglophone pour vous renseigner sur l’actualité internationale.

Avantages

  • Traite de l’actualité avec un langage moderne
  • Facile à suivre en raison de la variété des sujets traités : sports, culture, politique, sciences…
  • Apprentissage du vocabulaire de tous les jours et spécifiques à divers domaines (médical, politique, technologique…)
  • Parfois gratuite

Inconvénients

  • Nécessite tout de même un niveau opérationnel de base
  • N’aide pas vraiment pour la grammaire
  • Surtout utilisée comme un complément d’apprentissage pour les apprenants

Les livres

Souvent, lorsque l’on pense à apprendre l’anglais avec des livres, on pense à Shakespeare. Pourtant, si vous vous lancez le défi de relire les originaux de l’auteur, vous serez surpris de constater que l’anglais utilisé est tout sauf moderne. En effet, même si les versions d’aujourd’hui sont souvent bien annotées, elles sont adressées à un public bien plus confirmé.

La littérature anglophone contemporaine est un véritable trésor culturel. Sachez que la variété des styles rédactionnels est aussi grande en anglais qu’en français.

Hercule Poirot, malgré son nom très français (c’est pourtant un Belge !), fut inventé par Agatha Christie, une romancière britannique. La science-fiction est née elle avec Jules Verne, mais elle s’est grandement développée outre-Manche avec H.G. Wells. Quant au phénomène Harry Potter de J.K. Rowling, si vous l’avez adoré en français, pourquoi ne pas le dévorer en anglais (les noms des personnages sont très différents, ne soyez pas surpris !) ? Vous faire une liste exhaustive d’auteurs britanniques serait impossible, mais sachez qu’il existe également beaucoup d’autres écrivains anglophones immanquables…Entre le fascinant orateur et poète abolitionniste américain Frederick Douglass, Isaac Asimov, l’un des plus grands écrivains de science-fiction né Russe (naturalisé Américain)… et tant d’autres, le choix ne manque pas.

On ne vous apprend rien, les livres sont accessibles pour tous les âges, et ils ne s’arrêtent pas à la littérature, les biographies, les livres de cuisine (pour apprendre les noms d’ingrédients ainsi que leur existence, pour certains) les livres d’histoire, les essais politiques… la liste est interminable (comme cet article).

Pour varier les plaisirs, vous pouvez également regarder du côté des comic books (BD américaines) ou des graphic novels. Il existe maintenant aussi des livres audio lus par des comédiens professionnels afin de faire travailler votre oreille.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre sélection des meilleurs livres pour apprendre l’anglais !

Avantages

  • Disponibles pour tous les âges et tous les niveaux
  • Extrêmement ludiques !
  • Très abordables (notamment d’occasion)
  • Font grandement progresser le vocabulaire
  • Développent la compréhension écrite

Inconvénients

  • N’aident pas vraiment pour la grammaire
  • Peuvent prendre beaucoup de place dans une étagère
  • À utiliser comme complément d’apprentissage plutôt que support unique

La musique

Il n’est plus nécessaire de présenter la musique anglophone, puisque en France, nous en sommes inondés au point que certains artistes français n’hésitent pas à chanter régulièrement en anglais !

Pop, rock, rap, il y en a pour tous les goûts, d’autant plus qu’avec des plateformes comme YouTube ou Spotify, il est facile de découvrir ou de redécouvrir la (bonne) musique.

Bien qu’apprendre l’anglais avec la musique ne soit pas forcément la meilleure méthode qu’il soit (sinon les discussions se feraient sur un air des Beatles ou des Rolling Stones), il permet en revanche de familiariser son oreille à des diversités d’accents, de voix et de tonalités considérables. Sans parler de votre expression orale, notamment si vous chantez sous votre douche… ou au karaoké (on n’est pas là pour juger).

Avantages

  • Pour tous les âges
  • Partout avec soi
  • Favorise la compréhension orale
  • Peut aussi permettre de travailler l’expression orale
  • En partie gratuite

Inconvénients

  • Impossible d’apprendre l’anglais en écoutant seulement de la musique
  • Le langage utilisé n’est ni forcément littéraire ni correct
  • À utiliser comme complément d’apprentissage plutôt que support unique

Les séries et les films

Les séries et les films en anglais sont arrivés beaucoup plus récemment dans nos contrées et sont une manière ludique d’apprendre la langue.

Depuis l’arrivée du Streaming ou de plateformes comme Netflix et Amazon Prime, les français n’ont jamais été aussi accros aux séries. missions de cuisine, dessins animés, thriller, one-man-shows, émissions de rangement, etc. Il y en a aussi pour tous les goûts.

Apprendre l’anglais avec les séries et les films, c’est possible, d’autant plus qu’ils sont disponibles avec ou sans sous-titres, et selon vos besoins, vous pouvez même vous en affranchir (voir le chapitre sur l' »immersion »).

Il faut cependant faire attention à la série avec laquelle on apprend ! Game of Thrones ne fera pas de vous un grand orateur, Breaking Bad ne vous aidera pas vraiment à progresser votre carrière de commercial et Suits ne fera pas de vous un juriste international : il y a des solutions bien plus adaptées, notamment pour les professionnels.

Les séries et les films en anglais resteront surtout un complément d’apprentissage, et certains seront plus faciles à comprendre que d’autres.

Avantages

  • Pour tous les âges
  • Partout avec soi (avec son smartphone ou une tablette)
  • Travaille la compréhension orale
  • Usage de la langue vivante (selon la série / le film)
  • Relativement abordables aujourd’hui

Inconvénients

  • Selon les séries et les films, le langage utilisé n’est ni forcément littéraire ni correct
  • À utiliser comme complément d’apprentissage plutôt que support unique

Les cours d’anglais en ligne

Les formations en ligne (ou l’e-learning) sont relativement récentes mais existent et peuvent être efficaces.

Elles ne sont pas adaptées à tout le monde car elles demandent souvent un investissement personnel, mais elles suivent le même principe que des cours par correspondance.

apprendre avec des cours d'anglais en ligne

L’e-learning a l’avantage indéniable d’être beaucoup moins chers que les cours particuliers (qui sont en moyenne entre 15€ et 30€ de l’heure). Cette méthode ne remplace cependant pas un véritable professeur certifié et peut toujours compléter une formation continue.

Il existe deux types de cours d’anglais en ligne : les cours par visioconférence ou bien les cours d’anglais en ligne, comme les MOOCs qui permettent d’apprendre seul, parfois à son rythme, ou parfois selon un cadre bien limité.

Tous les cours en ligne ne se valent pas, certains n’enseignent que du vocabulaire, d’autres vendent des PDF douteux pour devenir bilingue rapidement en 15 jours 100% prouvé. Spoiler alert : ce n’est évidemment pas possible. Gymglish propose des cours d’anglais en ligne qui permettent d’apprendre et d’améliorer son anglais seul, à son rythme et selon ses besoins. Evaluez votre niveau gratuitement et ce sans aucun engagement dès aujourd’hui.

Avantages

  • Relativement abordables
  • Structurés
  • Peuvent être très flexibles
  • Peuvent être personnalisés dans certains cas

Inconvénients

  • Toutes les solutions ne se valent pas
  • Peuvent demander de la rigueur
  • Ne conviennent pas à tous
  • Peuvent être trop génériques dans beaucoup de cas
  • Font souvent l’impasse sur l’expression orale

Les podcasts

Tout comme les formations en ligne, les podcasts sont relativement récents. Pour vulgariser le concept, les podcasts sont des enregistrements audio qui traitent d’un sujet spécifique comme la politique, la musique, l’actualité, les sciences, l’entrepreneuriat ou l’éducation par exemple, un peu de la même manière qu’une émission de radio.

Très développés aux Etats-Unis et un peu moins en France, n’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet via notre article sur les cinq meilleurs podcasts gratuits pour apprendre l’anglais, briller en société et devenir président(e) !

Avantages

  • Souvent gratuits
  • Disponibles à tout moment, partout sur soi (mobile, tablette)
  • Utilisent un langage moderne et conversationnel (et possiblement technique)
  • Traitent de sujets divers et variés
  • Travaillent la compréhension orale

Inconvénients

  • Peuvent être difficiles à trouver et à suivre
  • Souvent produits et adressés à des « niches »
  • Servent surtout de support à l’apprentissage

Les jeux vidéos

Là où il était encore difficile dans les années 90 de se procurer des jeux vidéo, le marché est aujourd’hui devenu extrêmement lucratif et donc facile d’accès. Beaucoup de jeux, surtout ceux qui sont distribués en Europe, disposent d’une option pour choisir la langue souhaitée.

Il est possible d’apprendre l’anglais avec les jeux vidéo, mais cela demande peut-être encore plus de patience qu’avec un livre puisqu’il peut être frustrant d’interrompre sa partie pour ouvrir le dictionnaire !

Certains genres se prêtent plus à l’apprentissage, comme les jeux de rôle (RPG), les « point-and-click » , certains jeux d’aventure ; en résumé, les jeux plus ou moins scénarisés (pas la peine d’apprendre l’anglais avec un jeu de course ou avec Tetris !).

Si l’on a joué à un jeu en français, il y a de fortes chances qu’il existe en anglais également. Pourquoi ne pas s’essayer à son jeu préféré en anglais ?

Le jeu vidéo prend une autre dimension depuis l’ère d’Internet puisqu’il permet de communiquer avec d’autres joueurs du monde entier.

Si vous souhaitez vous lancer dans une aventure virtuelle, n’hésitez pas à consulter notre sélection de jeux pour apprendre l’anglais.

Avantages

  • Interactifs, ludiques et engageants
  • Traduits d’office la plupart du temps
  • La dimension en ligne peut travailler la compréhension écrite et orale (jusqu’à un certain point)

Inconvénients

  • Le langage utilisé en ligne n’est souvent pas correct
  • Demandent un certain investissement financier
  • Servent surtout de support à l’apprentissage

Les blogs

À l’instar des podcasts, les blogs traitent de sujets variés mais de manière écrite sans pour autant être aussi formels que la presse.

Un blog pour apprendre et améliorer son anglais ? Le nôtre, évidemment !

Avantages

  • Utilisent généralement un langage moderne et conversationnel (et possiblement technique)
  • Traitent de sujets divers et variés

Inconvénients

  • Peuvent être difficiles à trouver
  • Souvent produits et adressés à des « niches »
  • Servent surtout de support à l’apprentissage

Les apps

De plus en plus populaires, les apps sont nées avec les smartphones.

Le contenu y est souvent répétitif et générique et bien qu’on puisse y apprendre un anglais de survie, on n’y apprend pas forcément un anglais de tous les jours.

Néanmoins, les apps ont leur utilité, notamment pour la mémorisation et l’apprentissage du vocabulaire grâce aux apps type « flashcards« .

Mais il existe des perles… comme l’app de Gymglish par exemple, chaudement recommandée (nous sommes peut-être légèrement subjectifs sur ce point-là).

Avantages

  • Utilisent généralement un langage moderne et conversationnel (et possiblement technique)
  • Traitent de sujets divers et variés

Inconvénients

  • Peuvent être difficiles à trouver
  • Souvent produits et adressés à des « niches »
  • Servent surtout de support à l’apprentissage

Comment apprendre l’anglais en dormant

Soyons réalistes, il est impossible d’apprendre l’anglais en dormant.

Cependant, le sommeil aide à consolider la mémoire et il est donc essentiel de bien dormir pour apprendre (et pour mener une vie saine par extension).

Bonne nuit !

Apprendre à parler anglais (seul)

Et l’expression orale, alors ?

C’est un sujet qui n’est pas souvent abordé car apprendre à parler seul est difficile : comment évaluer la justesse de sa prononciation ?

Il est possible de s’y former par le biais de la phonologie, qui consiste à décomposer les mots en sons uniques et distincts afin de les prononcer correctement. Cela étant dit, la prononciation varie d’un pays à un autre, d’une région à un autre (l’anglais de Londres ne sonne pas pareil que l’anglais d’Edimbourg), et bien qu’on pourrait apprendre à parler anglais avec la phonologie, il serait très scolaire (mais très correct).

Il est peut-être moins laborieux de répéter ce que l’on entend… !

La méthode Gymglish

Gymglish produit des cours d’anglais en ligne “fun”, concis et personnalisés depuis 2004.

Notre objectif : votre motivation, votre assiduité, vos progrès.

Comment ça marche ?

  1. Chaque matin, une leçon avec des contenus écrits, audio et vidéo.
  2. Une correction immédiate avec votre score du jour et des explications.
  3. Un parcours pédagogique qui s’adapte à votre profil en revenant sur vos erreurs.
  4. En fin de formation, un diplôme avec des statistiques de niveaux, progression et participation.

Evaluez votre niveau d’anglais dès maintenant avec Gymglish. Test totalement gratuit et sans aucun engagement.

(crédits photos : Negative Space)

Commentaires de 6 sur “Guide pratique : Comment apprendre l’anglais ?

  1. Pingback : Quels jeux pour apprendre l’anglais ? - The Gymglish blog

  2. Pingback : Cinq livres pour apprendre l’anglais - The Gymglish blog

  3. Julie

    Bonjour, je vous remercie pour tous ces conseils. J’essaye d’apprendre l’anglais en ligne, j’utilise beaucoup les blogs et les applications. Je vais pouvoir essayer d’autres sources. Merci !

    1. Olivia

      Bonjour Julie,

      Merci pour votre retour, ça nous va droit au coeur !

      Bon courage dans votre apprentissage de l’anglais.

      Bonne journée,

      L’équipe Gymglish

    2. RENOUARD

      Bonjour, je suis utilisateur régulier de Gymglish. J’aime bien la méthode et je trouve le système plutôt fun, efficace et pas trop contraignant. Quand il est fait mention de 10 min par jour, c’est le minimum à mon sens, car le vocabulaire noté sur un cahier à part et certains idioms, phrasal verbe utiles méritent que l’on y consacre du temps également. J’en suis à ma 53ème leçon et je vois très nettement les progrès accomplis. Les podscasts divers trouvés sur le net sont un très bon complément comme celui découvert récemment : https://www.podcastsinenglish.com/
      La régularité est la clé, au même titre que le plaisir. La méthode y contribue, même si elle a ses limites car si vous travaillez un peu votre oreille (1min 30 environ à chaque leçon) vous n’avez pas l’opportunité de discuter avec un anglophone et de vous tester en situation réelle.

      1. Olivia

        Bonjour Philippe,
        Merci pour votre retour sur notre méthode, cela nous fait très plaisir ! Votre assiduité est clé pour vous assurer une maîtrise de la langue anglaise.
        Le site web conseillé est un très bon complément d’apprentissage à l’anglais.
        Bonne journée 🙂
        L’équipe Gymglish

Laisser un commentaire