Pourquoi les entreprises mettent-elles en place des formations Blended Learning ?

Entreprises et particuliers n’hésitent plus à se tourner vers cette formule plus agile alliant le meilleur de la formation présentielle et à distance. 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : intégré par 54% des TPE de moins de 10 salarié.e.s et 60% des centres de formation, le Blended Learning a le vent en poupe.

Les formations en Blended Learning, ou apprentissage mixte/hybride en français, se composent de plusieurs dispositifs de formations. On parle de Blended Learning lorsque sont par exemple sollicitées les formations avec un.e professeur.e (présentiel ou via visioconférence, appels…) ainsi que des formations en ligne telles que Gymglish. Formule plébiscitée par les départements Ressources Humaines, le Blended Learning est une solution riche, à forte valeur ajoutée pédagogique. Sans pour autant être une solution miracle car elle nécessite du temps et un certain budget, cette méthode pourrait cependant répondre aux problèmes d’assiduité et de motivation liés aux cours de langues. Pourquoi choisir le ce dispositif ? Aujourd’hui, nous vous apportons quelques éléments de réponse.

La flexibilité, un atout de taille 

L’une des premières raisons évoquées lorsque l’on parle de Blended Learning est sans doute la flexibilité. Au-delà des cours en présentiel qui impliquent des horaires fixes, les formules suggérant l’e-learning permettent aux apprenant.e.s de progresser partout et à toute heure. La disponibilité se fait en effet rare chez les collaborateurs et collaboratrices et ils/elles sont en demande de solutions plus mobiles, pouvant s’adapter à leur emploi du temps chargé. 

Des économies indéniables 

Le Blended Learning, c’est également un moyen plus économique de former ses employé.e.s. Chez Gymglish, nous avons conscience qu’apprendre avec l’aide d’un.e professeur.e en présentiel (en ligne ou pas) est le must de l’apprentissage. Il/elle consacre toute son attention à une ou plusieurs personnes durant un laps de temps précieux… mais cela a un coût.

Si on ajoute à la performance des professeur.e.s les frais logistiques, de déplacement ainsi que le coût d’immobilisation des salarié.e.s… le prix de cette formule peut rapidement dépasser le budget de formation alloué à une petite ou moyenne entreprise. 

Comme l’illustre le concept de la “classe inversée” (“flipped classsroom” en anglais), le Blended Learning permet de faire gagner du temps et allonger la période de formation pour le même budget en permettant, par exemple, d’acquérir des connaissances en ligne, seul.e, puis préserver son heure de cours avec un.e professeur.e pour de l’échange oral, du coaching… ce pour quoi les professeur.e.s sont indétrônables.

Une personnalisation du parcours de formation

Il n’y a pas une seule et unique façon d’apprendre des langues étrangères. Il suffit de trouver celle(s) qui répondent le mieux aux attentes et besoins des apprenant.e.s. 

Pour Liz Baron, cheffe de projet chez Linguaphone, notre partenaire et acteur phare de la formation Blended Learning : “Les cours présentiels sont particulièrement utiles pour des personnes qui souhaitent améliorer leurs capacités orales. Nous proposons par exemple aux entreprises un mélange de cours présentiels ainsi que des cours en ligne Gymglish qui agit en réel complément. Gymglish permet de travailler la grammaire, l’orthographe et d’améliorer la compréhension écrite et orale. De ce fait, le module Gymglish tutoré devient une formule très complète qui permet à l’apprenant.e de faire de réels progrès sur tous les fronts”.

Le suivi du parcours d’apprentissage renforcé 

Pensons ici aux professeurs qui suivent les apprenant.e.s. Si ceux-ci évaluent le niveau de leurs (nombreux) élèves une à deux fois par semaine, il est donc parfois difficile de se rappeler précisément des points de lacunes et besoins de chaque élèves ou de leur évolution dans le temps. Gymglish, avec ses sessions d’apprentissage et révisions quotidiennes, intègre une évaluation continue de l’apprenant.e tout au long de la formation. Les professeur.e.s reçoivent des bilans précis et détaillés des lacunes, acquis, points à aborder ou à réviser. Un réel atout permettant de favoriser la personnalisation du cours, côté professeur comme côté e-learning.

Nos formateurs reçoivent les Teacher’s Brief qui sont des synthèses pédagogiques régulièrement actualisées. Le Teacher’s Brief permet de revoir lors d’un cours présentiel d’éventuels points de blocage expérimentés lors des cours Gymglish.” ajoute Liz Baron.

Pour résumer, le Blended Learning semble être une bonne réponse aux sceptiques de l’e-learning qui le considèrent comme un outil ne favorisant pas l’assiduité. Cette formule compense la “solitude” de l’apprenant.e en auto-apprentissage par l’accompagnement d’un. professeur.e (ou coach) à intervalles de temps régulier, tout en contenant le budget.

Contrairement à ce que beaucoup de gens (et de professeur.e.s) craignent, l’e-learning et les Ed Tech ne sont pas près de rendre le rôle du professeur.e obsolète (comme les voitures auto-conduites pourraient menacer les chauffeurs). À l’heure du e-learning, des Ed Tech, des MOOCS, de l’Intelligence Artificielle, de l’adaptive learning (etc.), nous aurons toujours besoin de tuteurs et de tutrices, même si leur rôle va évoluer avec davantage de coaching, de suivi, d’échanges, et peut-être moins d’enseignement top-down (comme à l’école).

Nous proposons chez Gymglish depuis 2006 de mettre en place des offres de Blended Learning à nos partenaires (centres de formation et écoles de langues). Pour en savoir plus, cliquez ici. 


Lire aussi sur le même sujet :

One thought on “Pourquoi les entreprises mettent-elles en place des formations Blended Learning ?

Leave a Reply