Microlearning : comment engager les apprenants en 2020 ?

Le microlearning (ou micro-apprentissage) est une méthode d’apprentissage qui permet de se former par sessions de travail courtes afin de maximiser nos chances de retenir l’information.

En somme : apprendre moins longtemps (mais fréquemment), et apprendre mieux.

Nous utilisons cette approche à grande échelle pour tous nos cours depuis nos débuts, en 2004. Aujourd’hui, Antoine Brenner, cofondateur de Gymglish, nous explique l’un des principes fondamentaux de la recette pédagogique de nos cours en ligne.

Bonjour Antoine ! Gymglish propose d’apprendre une langue en seulement dix minutes par jour, mais est-ce vraiment suffisant ?

Tout dépend des objectifs de chacun.e. S’il s’agit d’apprendre toutes les langues du monde, ou devenir bilingue en quelques mois, c’est bien entendu impossible ! En revanche, nous pensons que le microlearning est pertinent s’il s’agit d’apprendre une langue dont les bases sont déjà maîtrisées.

Étudier une discipline dix minutes par jour implique que les connaissances apprises s’inscrivent dans la durée sans lasser l’apprenant.e : là est la vraie valeur ajoutée de cette méthode.

Certes, l’apprenant.e progressera moins vite par rapport à des cours en présentiel, quotidiens et plus longs, mais il.elle bénéficiera d’une véritable continuité de son apprentissage dans la durée et donc d’une assimilation plus profonde.

J’ajouterais que le principal avantage du microlearning est bien de maintenir une “gymnastique” de l’apprentissage. Ainsi, les notions apprises sont mobilisables rapidement, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on acquiert des connaissances que l’on n’exploite pas au quotidien et que l’on finit par oublier.

Le choix du microlearning s’est-il imposé dès la création de Gymglish ?

Nous avions la volonté, dès nos débuts en 2004, de proposer des cours “courts” car nous savions que la clé de l’apprentissage consistait à compléter des leçons de façon régulière. Nos leçons sont basées sur des tests, et les faire régulièrement aide grandement à la mémorisation comme en atteste l’étude inter-universitaire menée en 2013 “Improving Students’ Learning With Effective Learning Techniques”. Cette étude classe la mise en place de tests de niveaux et la “distributed practice” (sessions de travail espacées) qui, avec l’approche du microlearning, font partie des deux méthodes d’apprentissage les plus efficaces selon nous. D’ailleurs, proposer des formats de leçons plus longs provoquerait une sursollicitation chez nos apprenant.e.s qui serait pénalisante en terme d’assiduité sur le long terme.

En d’autres termes, le microlearning permet d’obtenir une certaine forme de régularité sans avoir à trop surcharger l’emploi du temps de nos apprenant.e.s. En retour, nous obtenons un taux de participation très élevé chez nos élèves… de l’ordre de 80 % !

La méthode du microlearning convient-elle donc à tous les publics ?

Bien qu’une infime partie de la population serait capable de consacrer trois ou quatre heures par jour à l’apprentissage d’une discipline, ce n’est pas forcément le cas de toutes et tous ! J’estime que l’approche du microlearning permet de conquérir 80 % à 90 % de la population sur un apprentissage régulier.

Ainsi, le microlearning est davantage susceptible d’attirer le plus grand nombre, tout en obtenant de la régularité dans l’apprentissage.

Selon toi, microlearning et spaced learning vont-ils de pair ?

Je dirais que le spaced repetition learning, qui fait d’ailleurs partie de nos ingrédients pédagogiques, permet de rendre l’apprentissage en microlearning plus efficace. Afin de favoriser l’assiduité, Gymglish multiplie d’ailleurs différentes méthodologies d’apprentissage (adaptive learning, microlearning, spaced learning…) afin que l’acquisition des connaissances soit la plus réussie possible.

Chaque jour, Gymglish œuvre pour offrir à ses utilisateurs la meilleure expérience possible afin de favoriser l’apprentissage, la mémorisation et l’assiduité.

Vous voulez tester l’une de nos formations gratuitement ? Cliquez ici. 


Lire aussi sur le même sujet :

Leave a Reply