Les 10 fautes de grammaire anglaise les plus récurrentes commises par des francophones

Le saviez-vous ? L’anglais est parlé par plus d’un milliard de personnes, soit près d’un sixième de la population mondiale.

Et pourtant, sa grammaire, véritable pilier de l’apprentissage, donne souvent du fil à retordre aux apprenants. Les utilisateurs francophones de notre cours d’anglais en ligne Gymglish en sont d’ailleurs les témoins !

En France, bien que l’anglais soit la langue étrangère la plus apprise à l’école, nous sommes paradoxalement très souvent montrés du doigt et considérés comme de très mauvais anglophones à l’échelle européenne.

Pour vous, nous avons soigneusement sélectionné les 10 fautes de grammaire les plus récurrentes commises par nos chers utilisateurs. À vos Bescherelles !*

1) Le prétérit

Sans doute l’un des temps les plus compliqués à maîtriser, le prétérit, également connu sous le nom de simple past, sert à exprimer une action terminée. Il se construit en ajoutant la terminaison -ed à la fin d’un verbe, si celui-ci est régulier.

Exemple :

I washed the floor yesterday → J’ai nettoyé le sol hier.

He talked to Horatio two hours ago. → Il a parlé à Horatio il y a deux heures.

En revanche, si le verbe est irrégulier, il est nécessaire de connaître les formes prétérit et participe passé de ces verbes… pas toujours chose aisée ! Voici quelques verbes irréguliers courants :

Yesterday I found money on the floor. (to find) → Hier j’ai trouvé de l’argent par terre.

Susie went to England last week. (to go) Susie est allée en Angleterre la semaine dernière.

We got up at 6 this morning. (to get) Nous nous sommes levés à 6 heures ce matin.

Bruno came earlier. (to come) → Bruno est venu plus tôt.

Remarque : le prétérit correspond le plus souvent au passé composé français.

En savoir plus sur le prétérit ici

2) Le present perfect

Si vous êtes en plein apprentissage de l’anglais, vous êtes sans doute perplexe face au  present perfect. Ce temps se construit sous la forme auxiliaire have + participe passé.

Exemples :

I have lost my keys. → J’ai perdu mes clés.

Bruno has decided to take a break. Bruno a décidé de faire une pause.

On retrouve le present perfect lorsque :

•  Une action s’inscrit dans une période de temps qui n’est pas terminée.

Exemples :

I haven’t seen him lately. → Je ne l’ai pas vu dernièrement.

Everything has been alright so far. →Jusqu’ici tout s’est bien passé.

  • Ainsi, le present perfect est souvent à la forme progressive.

How long have you been living in San Francisco? I have been living here for 10 years (or since 1999). → Depuis quand vivez-vous à San Francisco ? Je vis ici depuis 10 ans (ou depuis 1999).

•  Une action est terminée : soit on veut insister sur une action, soit l’action a encore un intérêt au moment présent :

Exemple :

He has done his work. → Il a fait son travail.

Remarque : Lorsqu’il y a un adverbe dans la phrase (tel que never, always…), celui-ci est toujours placé entre l’auxiliaire et le participe passé.

Exemples :

I have never been to San Francisco. → Je ne suis jamais allé à San Francisco.

Susie has always dreamed of working in PR. → Susie a toujours rêvé de travailler dans les Relations Publiques.

En savoir plus sur le present perfect ici

3) L’auxiliaire would

L’auxiliaire would exprime une idée de volonté, de consentement, formant des périphrases à valeur de conditionnel.

Exemples :

I would buy a car if I could.  → J’achèterais (volontiers) une voiture si je le pouvais.

I would make an omelette if I had some eggs.  → Je ferais une omelette si j’avais des œufs.

What would you do in my position?  →Que feriez-vous dans ma situation?

I’m sure they wouldn’t mind if we started dinner without them. → Je suis sûr qu’ils ne verraient pas d’inconvénient à ce que nous commencions à dîner sans eux.

L’auxiliaire would s’utilise également pour les formes de politesse.

Exemples : 

I would like some change please. → Je voudrais de la monnaie s’il vous plaît.

Would you like something to drink?  → Voulez-vous boire quelque chose ?

Il permet également d’exprimer le futur dans le passé (would est en fait le prétérit de will) :

Exemples : 

Bruno says he will come to the meeting. →  Bruno dit qu’il viendra au meeting.

Bruno said he would come to the meeting.  → Bruno a dit qu’il viendrait à la réunion.

Pour aller plus loin avec l’auxiliaire would, c’est par ici !

4) Le présent progressif

Comment établir une telle liste sans mentionner le présent progressif ? Ce temps se construit avec l’auxiliaire be et un verbe en -ing. Ce temps est employé pour exprimer une action en cours, en progression, inachevée.

Exemple :

The children are sleeping right now. Les enfants sont en train de dormir maintenant.

Ce temps s’emploie notamment pour les descriptions.

Exemple :

The jaguar is lying on a tree branch. →Le jaguar est allongé sur une branche d’arbre.

Le présent progressif permet également d’exprimer un futur, une intention, notamment avec l’expression to be going to.

Exemples :

We are going to count the votes this afternoon. → Nous compterons les votes cet après-midi.

Are you going to accept the proposal? → Allez-vous accepter la proposition?

Il peut également être employé avec les auxiliaires de modalité.

Exemple : 

They should be sleeping by now. Ils devraient être en train de dormir à l’heure qu’il est.

L’utilisation du présent progressif s’oppose ainsi à l’utilisation du présent simple, qui est employé :

•  pour des vérités permanentes (Christmas falls on December 25th.)

•  pour exprimer des habitudes (Kevin plays golf every Saturday.)

•  pour des annonces (The President announces a tax increase.)

En savoir plus sur le présent progressif ici

5) L’auxiliaire should

En cinquième position de ce classement, nous retrouvons l’auxiliaire should. Celui-ci permet d’exprimer des conseils, suggestions, formant des périphrases à valeur de conditionnel.

Exemples :

You should talk to him. →Tu devrais lui parler.

The employees shouldn’t behave like this. →Les employés ne devraient pas se comporter de la sorte.

Should I bring something to eat? →Faut-il que j’apporte quelque chose à manger ?

Parfois, l’auxiliaire should exprime une idée de probabilité.

Exemples :

Horatio should be in his lab right now. → Horatio devrait être dans son laboratoire à l’heure qu’il est.

The results of the vote should satisfy everyone. →Les résultats du vote devraient satisfaire tout le monde.

Should peut exprimer l’obligation, le devoir, mais l’impératif est moins fort que lorsqu’on utilise have to et must.

Exemple :

You should be wearing your seatbelt. →Tu devrais mettre ta ceinture.

Pour parler d’une action passée, on utilise l’auxiliaire should + “have” + participe passé.

Exemple :

Kalvin Krime should have hired Horatio while he was available. Kalvin Krime aurait dû engager Horatio lorsqu’il était disponible.

Remarque : Should like to permet d’exprimer un souhait de façon polie. Notons qu’en anglais courant, would est plus fréquent.

I should like to visit Uganda one day. →Je souhaiterais visiter l’Ouganda un jour.

Enfin, notons que l’auxiliaire ought to est synonyme de should (I ought to go = I should go. →Je devrais partir.

Approfondir l’auxiliaire should ici.

6) Le mode interrogatif

La forme interrogative se construit différemment si le verbe est un auxiliaire (be, have, will, can…) ou un verbe ordinaire.

•  Si le verbe est un auxiliaire, l’interrogation se construit sans l’auxiliaire do/does/did 

Exemples : 

Is Bruno in his office? →Bruno est-il dans son bureau ?

Can I talk to you? → Est-ce que je peux te parler ?

•  Si le verbe est ordinaire, l’interrogation se construit avec l’auxiliaire do/does/did. Comme toujours après un auxiliaire, le verbe est alors à l’infinitif sans to.

Exemples : 

Do you like that album? Est-ce que tu aimes cet album ?

Did she see the movie? →A-t-elle vu le film ?

Dans les deux cas la phrase est construite par inversion du premier auxiliaire.

Exemples : 

She’s dreaming.Is she dreaming?

You would tell me.Would you tell me?

Remarque : Le verbe ordinaire to do se conjugue lui aussi avec l’auxiliaire do/does/did.

Exemples :

Did you do it? → L’avez-vous fait ?

Does he do what is asked of him? →Fait-il ce qu’on lui demande ?

•  Pour les interrogations introduites par des pronoms interrogatifs (Who, What)

  • Si le pronom interrogatif sert de sujet, il n’y a pas d’inversion.

Exemples :

Who told you this? →Qui t’a dit cela ?

Who is here? →Qui est là ?

  • Si le pronom interrogatif sert de complément, il y a une inversion.

Exemples :

Who(m) are you talking to? → À qui parlez-vous ?

What are you thinking about? A quoi penses-tu ?

En savoir plus sur la forme interrogative ici.

7) Le past perfect

Le past perfect se construit avec had (prétérit de have) + le participe passé. Il permet d’exprimer une action accomplie antérieure à un moment donné situé dans le passé.

Exemple :

When he had finished his trip around the world, Bruno started the San Francisco-based Delavigne Corporation. →Après avoir fini son voyage autour du monde, Bruno créa la société Delavigne Corporation, basée à San Francisco.

Le past perfect est également employé à la forme progressive (had been doing something) pour exprimer une action qui n’était pas terminée à un certain moment du passé.

Exemples :

Before his car accident, Bruno had been working hard on creating new perfumes. → Avant son accident de voiture, Bruno avait travaillé dur sur la création de nouveaux parfums.

I had been studying surgery for ten years when I decided to become a clown. → Cela faisait 10 ans que j’étudiais la chirurgie lorsque j’ai décidé de devenir clown.

Remarque : On retrouve très souvent le past perfect à la forme progressive avec for.

Exemple : 

When Bruno got back to the States, he had been traveling for 7 years. → Bruno avait voyagé pendant 7 ans lorsqu’il est rentré aux Etats-Unis.

Plus d’informations sur le past perfect ici.

8) L’auxiliaire could

Décidément, les auxiliaires sont les bêtes noires de nos utilisateurs ! En l’occurrence, l’auxiliaire could a plusieurs emplois :

•  Passé de can

Exemple :

When I was younger, I could walk for miles. → Quand j’étais plus jeune, je pouvais marcher des kilomètres.

•  Conditionnel Présent

Exemples :

I could stay with her all my life. → Je pourrais rester avec elle toute ma vie.

He could be here with us if he weren’t abroad all the time. → Il pourrait être ici avec nous s’il n’était pas tout le temps à l’étranger.

•  La possibilité, la vraisemblance, comme can mais le doute est plus important

Exemple : 

He could be right. →Il peut avoir raison. Il a peut-être raison ou Il pourrait avoir raison (mais ce n’est pas sûr).

•  La politesse

Exemple : 

Could I have some change please? → Pourrais-je avoir de la monnaie s’il vous plaît ?

Approfondir la notion de l’auxiliaire could ici.

9) La négation

En langue anglaise, la forme négative se construit différemment selon que le verbe est un auxiliaire (be, have, will, can…) ou un verbe ordinaire.

•  Si le verbe est un auxiliaire, la négation se construit avec not (ou avec la contraction en -n’t), et sans l’auxiliaire “do/does/did”.

Exemples :

She cannot know the truth. → Elle ne peut pas savoir la vérité. (Notez bien que les mots “can” et “not” ne forment qu’un seul mot dans la construction négative !)

I am not ready yet. →Je ne suis pas encore prêt.

•  Si le verbe est ordinaire, on emploie l’auxiliaire do/does/did pour introduire la négation.

Exemple : 

They didn’t go to the theater yesterday. Ils ne sont pas allés au théâtre hier.

Les contractions en –n’t (isn’t, aren’t, doesn’t, don’t, won’t, can’t…) sont très répandues dans la langue parlée. L’emploi complet du “not” détaché permet souvent d’accentuer l’idée de négation.

Exemple : Is Bruno home? No, he is NOT (at home). → Bruno est-il à la maison ? Non, il n’est pas à la maison.

Remarques :

Le verbe ordinaire to do se conjugue lui aussi avec l’auxiliaire do/does/did.

Exemples :

He doesn’t do his work properly.→ Il ne fait pas son travail correctement.

You didn’t do my laundry. Tu n’as pas fait ma lessive.

La négation peut également être introduite par l’adverbe “never”, lequel porte à lui seul alors la négation.

Exemple :

I have never seen the Eiffel Tower. →Je n’ai jamais vu la Tour Eiffel.

En savoir plus sur la négation ici

10) L’infinitif vs le gérondif

Nous terminons cette liste avec la fameuse question que tout apprenant s’est déjà posé : infinitif ou ing ?

Plusieurs verbes d’usage courant, lorsque suivis d’un autre verbe, présentent des particularités :

•  Certains verbes sont toujours suivis du verbe à l’infinitif : to want, to refuse, to seem, to manage

Exemples : 

Bruno wants to conclude the negotiations tomorrow. →Bruno souhaite conclure les négociations demain.

I refuse to negotiate with terrorists. → Je refuse de négocier avec des terroristes.

This seems to be a waste of my time. → J’ai l’impression de perdre mon temps.

I managed to catch the train. →J’ai réussi à prendre le train (à temps).

The candidate happened to be an ex-girlfriend of mine. → Il se trouve que la candidate était une de mes ex-copines.

•  Certains verbes sont toujours suivis du verbe en ing : to enjoy, to avoid, to consider…

Exemples : 

I’ll consider hiring your nephew. →Je vais réfléchir à la question d’engager votre neveu.

Horatio enjoys drinking coconut milk. →Horatio aime boire le lait de coco.

Please avoid making silly mistakes. →Evitez de faire des erreurs stupides s’il vous plaît.

•  Enfin, certains autres peuvent être aussi bien suivis d’un verbe à l’infinitif que d’un verbe en ing selon le sens de la phrase.

Exemples :

I remember writing you an e-mail. →Je me souviens t’avoir écrit un e-mail.

I remember to write you emails weekly. →Je me rappelle que je dois t’écrire un mail une fois par semaine.

I stopped picking flowers. → J’ai arrêté de cueillir des fleurs.

I stopped to pick flowers. →Je me suis arrêté pour cueillir des fleurs.

Remarque : Les verbes de préférences (to like, to love, to hate, to prefer) sont suivis du verbe à l’infinitif lorsqu’il s’agit d’actions précises (ex : I hate to end this conversation, but I have to go.), et du verbe en ing lorsqu’il s’agit de goûts permanents (ex : I hate ending conversations prematurely.)

Aller plus loin avec l’infinitif vs le gérondif ici

La compréhension d’une langue passe par la compréhension de sa grammaire. Testez sans plus attendre nos cours d’anglais Gymglish : des leçons fun, concises et personnalisés pour vous réconcilier avec la langue de Shakespeare.

*Données anonymes récoltées depuis les réponses à nos cours d’anglais Gymglish depuis 2004 auprès de nos utilisateurs.


Lire aussi sur le même sujet :

Les 5 pires règles de la grammaire française

Leave a Reply