L’orthographe, une histoire ancienne

Nous avons parfois l’impression que l’orthographe est immuable, qu’elle a toujours été telle que nous la connaissons. Pourtant, l’orthographe a été et demeure encore aujourd’hui en constant mouvement, influencée par la société qui en use.

Autrefois, chacun écrivait comme bon lui semblait. Rabelais, Montaigne ou encore Molière avaient d’ailleurs leur propre orthographe, qui variait d’un ouvrage à un autre. Dans l’édition originale du Misanthrope, Molière écrivait d’ailleurs le titre de sa pièce sans “h” ! Bien entendu, au XXIe siècle, plus personne ne lit Molière dans « la langue de Molière ». Celle-ci a été adaptée au fil des années, sans pour autant porter atteinte à ses œuvres.

Mais alors de quand date l’orthographe de la langue française telle que nous la connaissons aujourd’hui ? Celle-ci a-t-elle subi des fluctuations dans l’histoire ? Pourquoi l’orthographe est-elle devenue une discipline si complexe et redoutée ?

Tous les douze ans en moyenne, [entre 1650 et 1835], un aspect important de notre écriture a changé.

André Chervel, linguiste et grammairien, 2016

Nous devons les premières règles de l’orthographe de la langue française à l’Académie française, dont la création remonte au XVIIe siècle. C’est précisément à cette époque que sont apparues les premières vagues de réforme de notre orthographe.

La première édition du Dictionnaire de l’Académie Française, en 1694, avait un but bien précis : celui de fixer l’orthographe de la langue française. Mais les volumes successifs de ce dictionnaire auront beau adopter quelques propositions simplificatrices, celles-ci se raréfient d’une édition à l’autre.

En réalité, l’orthographe telle que nous l’écrivons aujourd’hui ne s’est fixée qu’à partir du XVIIIe siècle. Les réformes se sont multipliées, jusqu’à la grande réforme de 1835, qui a rendu obsolètes de nombreuses graphies et qui a donné au français moderne son visage contemporain en effectuant le passage « du françois au français ».

Puis au XIXe siècle, le développement de l’institution scolaire a contribué à figer quelque peu l’orthographe, qui devient une norme incontournable. La bourgeoisie montante donne alors à l’orthographe ses lettres de noblesse et revendique une orthographe délibérément compliquée.

Le changement majeur, c’est qu’on l’impose à tous.

De manière générale, la langue française ne se prononce pas comme elle s’écrit, car son orthographe n’est pas phonétique à l’origine, mais essentiellement phonémique, c’est-à-dire constituée d’une chaîne de sons ce qui la rend complexe à retranscrire. Pourquoi ?

Le Dictionnaire de l’Académie française a choisi de faire de la langue française une langue « académique » et volontairement complexifiée afin que l’aristocratie de l’époque se distingue du peuple grâce à sa maîtrise de l’orthographe, et que celui-ci ne puisse se l’approprier. De plus la
prononciation et l’écriture de la langue s’étant éloignées au cours de l’histoire, son apprentissage est devenu toujours plus complexe.

La compagnie (Académie) déclare qu’elle désire suiure (suivre) l’ancienne orthographe qui distingue les gents de lettres d’auec (avec) les jgnorants (ignorants) et les simples femmes.

François Eudes de Mézeray, historien, 1673

Danièle Manesse, professeure émérite de sciences du langage, explique que le problème de l’orthographe française se trouve dans la nécessité de penser au sens d’un mot avant de l’écrire. D’ailleurs, la spécificité française pourrait être que la langue est restée difficile à écrire par rapport à ses langues sœurs ou cousines telles que l’italien ou l’espagnol, qui s’écrivent
davantage comme elles se prononcent.

Tous les pays ne sont pas égaux devant l’orthographe. Les pays méditerranéens ont une orthographe phonétique très simple. Un Italien apprend en moins d’une année à écrire sa langue sans faute. En revanche l’orthographe de l’anglais ou de l’allemand est compliquée, et les efforts pour la simplifier sont tout sauf probants.

François de Closets, écrivain et journaliste, 2010



Vous l’aurez compris, notre orthographe a un passé chargé en rebondissements. Si vous souhaitez approfondir le sujet de l’orthographe, nous vous proposons de télécharger notre livre blanc dédié à l’importance de se former en orthographe et à tester nos cours d’orthographe en ligne Frantastique ortho !




Lire aussi sur le même sujet :







Fondée en 2004, Gymglish propose des cours de langues en ligne personnalisés aux entreprises : formations anglais entreprise, orthographe, espagnol, allemand, etc. Dans le cadre de la formation continue ou du CPF (compte personnel de formation) en France, nos formations en ligne sont certifiantes (basées sur un procédé d’évaluation continu). Nos formations peuvent être accompagnées de cours présentiels / on site grâce à notre réseau de partenaire Ecole de langues (formation en groupe ou individuelle). Gymglish a formé en langues les collaborateurs de plus de 6000 entreprises dans le monde, notamment dans l’accompagnement et la maîtrise de l’anglais professionnel. Grâce à des supports de formation adaptés et une méthode innovante, nous faisons progresser en anglais (mais aussi en espagnol, en allemand et en français) les salariés du monde entier. Nos formations en ligne s’adaptent à tous les secteurs d’activités (anglais financier, juridique, comptabilité, informatique, IT, etc.). Nous permettons à chaque salarié de s’exprimer efficacement dans un cadre professionnel, à l’écrit comme à l’oral (téléphone, conférence, réunion, etc.), en anglais mais aussi dans d’autres langues. Pour en savoir plus, appelez-nous au 01 87 66 18 12.

Leave a Reply