10 fautes de grammaire française les plus récurrentes commises par des sinophones

Si vous pensiez que la grammaire n’était qu’un détail dans votre processus d’apprentissage des langues, nous sommes navrés de vous annoncer que vous avez tout faux.

S’il est possible d’apprendre la grammaire française en voyageant, en regardant des émissions de télévision ou simplement en lisant des livres de grammaire, la compréhension (et la mémorisation) des règles de grammaire française est la condition sine qua non pour maîtriser les subtilités de la langue.

Gymglish a soigneusement sélectionné les 10 erreurs de grammaire française les plus courantes que nos utilisateurs sinophones ont commis au cours de cette dernière année.*

1) Etre et avoir

On utilise souvent le verbe être pour donner sa nationalité, sa profession ou pour décrire une personne ou une chose.

être 
Je suis
Tu es
Il est
Nous sommes
Vous êtes
Ils sont

On utilise le verbe avoir pour donner son âge ou dire que l’on possède quelque chose.

avoir 
J’ai
Tu as
Il a
Nous avons
Vous avez
Ils ont

Exemples :

Victor Hugo est Français et il est écrivain.

Il a 210 ans et il a un livre dans la main.

Plus d’informations sur les verbes être et avoir ici.

2) Les pronoms démonstratifs

Les pronoms démonstratifs remplacent un nom déjà mentionné. Ils s’accordent en genre et en nombre.

MasculinFéminin
Singulierceluicelle
2e Plurielceuxcelles

Exemples:

– J’adore la barbe de Victor. – Oui, mais moi je préfère celle de Marcel. 

– De tous les livres que j’ai lus, ceux de Victor sont mes préférés. 

On ajoute -ci ou -là à un pronom démonstratif pour désigner un élément ou une personne.

MasculinFéminin
Singuliercelui-ci, celui-làcelle-ci, celle-là
2e Plurielceux-ci, ceux-làcelles-ci, celles-là

Exemples:

– Ces chaussures sont magnifiques! – Moi, je préfère celles-là.

– Ci renvoie à un élément proche et -là à un élément relativement plus éloigné.

Exemples :

– Je voudrais une baguette s’il vous plaît. 
– Celle-ci ? – Non, celle-là, elle est moins cuite.

Remarque: Les pronoms démonstratifs simples (celui, celle, etc.) sont toujours suivis d’un complément (celui que, celle qui, ceux de, etc.). Au contraire, les pronoms démonstratifs composés (celui-ci, celle-là, etc.) ne sont suivis d’aucun complément.

Exemples :

– Quelle bouteille veux-tu ?
– Celle que tu as dans la main / Celle de Victor / Celle-ci / Celle-là.

Pour aller plus loin avec les pronoms démonstratifs c’est par ici.

3) L’impératif

L’impératif s’utilise pour donner des ordres ou des consignes, donner des conseils et interdire.

Exemples :

Écoute-moi !
Prenez la première rue à droite.
Ne parle pas fort !

L’impératif s’utilise seulement pour 3 personnes : tu, nous et vous. Il suit la conjugaison du présent mais on ne met pas de sujet.

EntrerVenirFaire
EntreViensFais
EntronsVenonsFaisons
EntrezVenezFaites

Remarque : Il n’y a pas de s à la 2e personne du singulier (tu) pour les verbes en -er.

En savoir plus sur la forme impérative.

 4) Les pronoms COI

Les pronoms COI (complément d’objet indirect) remplacent des noms utilisés avec des verbes suivis de la préposition à, comme parler à, téléphoner à, demander à, répondre à, etc.

Exemple :

Je parle à mes parents. Je leur parle.

SingulierPluriel
1re personnetu me manques / cela m’appartientil nous parle
2e personneje te dis / il t’obéitil vous souhaite bon appétit
3e personneje lui téléphonetu leur réponds

Attention : Lui remplace les noms féminins et masculins.

Exemples :

Je parle à mon mari ⇒Je lui parle.

Je parle à ma femme ⇒ Je lui parle. 

En savoir plus sur les pronoms COI ici.

5) Poser une question

Il y a trois manières de poser une question en français :

•  Formelle : (mot interrogatif quand, où, etc.) + verbe + sujet + ?
As-tu un téléphone portable ?
Connaissez-vous Victor Hugo ?
Pourquoi as-tu un téléphone portable ?
Où travaillez-vous ?

•  Neutre : (mot interrogatif) + est-ce que + sujet + verbe + ?
Est-ce que vous connaissez Victor Hugo ?
Est-ce que tu aimes la poésie ?
Où est-ce qu’on va aller ce soir ?
Qu’est-ce que vous dites ?

•  Informelle : sujet + verbe + (mot interrogatif) + ?
Elle travaille chez vous ?
Vous connaissez Victor Hugo ?
Tu pars quand ?
Vous habitez où à Londres ?

En savoir plus sur poser une question.

6) Les pronoms toniques

Les pronoms toniques renforcent un nom ou un pronom. (Attention, il ne faut pas les utiliser systématiquement).

SingulierPluriel
1re personnec’est moic’est nous
2e personnec’est toic’est vous
3e personnec’est lui / ellece sont eux / elles

On utilise souvent les pronoms toniques :

•  Après c’est:

– Qui est la plus belle ? – C’est moi ! 

•  On utilise aussi les pronoms toniques devant un pronom sujet (je, tu, il,…) pour insister sur le sujet :

Marcel est très sympa, mais toi, tu es ennuyeux.

Ils sont français, mais vous, vous êtes belges.

On peut aussi les utiliser avec certains verbes construits avec à.

Exemples :

Je tiens beaucoup à elles.

Tu ne penses jamais à moi.

Approfondir les pronoms toniques ici.

7) Futur proche

Rappel : le futur proche (aller au présent + verbe à l’infinitif) s’utilise pour un événement immédiat ou une action future.

Attention ! Le verre va tomber !
Je vais rester à Paris pendant trois ou quatre ans.

Dans un contexte au passé, on utilise le futur proche dans le passé pour un événement passé qui n’a pas encore eu lieu au moment de l’action principale.

Je ne savais pas que tu allais dormir toute la journée. (“tu allais dormir” a eu lieu après “je ne savais pas”)
Marcel n’avait pas compris que nous allions rentrer à pied.

Le futur proche dans le passé se construit avec le verbe aller à l’imparfait aller, imparfait + l’infinitif du verbe.

rester : nous allions rester
être : vous alliez être
se marier : ils allaient se marier

Remarque : On peut généralement remplacer le futur proche dans le passé par un conditionnel. Victor avait dit qu’il allait m’appeler le lendemain. Victor avait dit qu’il m’appellerait le lendemain.

En savoir plus sur le futur proche.

8) Les pronoms sujets

Le pronom personnel sujet est un mot qui remplace un sujet. Il permet d’éviter les répétitions dans un texte. Il peut être au singulier (une seule personne, une seule chose, ou un seul animal) ou au pluriel (plusieurs):

SingulierPluriel
1re personneJe suisNous sommes
2e personneTu esVous êtes
3e personneIl / elle / on estIls / elles sont

Exemple :

Il a une très jolie barbe.”

Remarque :
•  Le pronom on signifie nous dans le langage courant.
•  Il garde la conjugaison de la 3e personne du singulier.

En savoir plus sur les pronoms sujets ici.

9) Les adjectifs démonstratifs

Quand on désigne une personne ou un objet, on utilise ce, cette, ces.

MasculinFéminin
SingulierCe livre, cet amiCette personne
PlurielCes disquesCes voitures

Exemple :

Est-ce que vous connaissez cette rue ?

Au masculin, quand le nom commence par un son voyelle, on utilise cet (qui se prononce comme cette).

Exemple :

Cet homme n’est pas sympa. 

Plus d’informations sur les adjectifs démonstratifs ici.

10) Le mot “quel” dans les exclamations

L’adjectif quel s’utilise devant un nom ou un adjectif pour marquer une exclamation.

Quelle jolie barbe, Victor !
Quel mauvais temps !

Quel s’accorde en genre et en nombre avec le mot qui suit.

MasculinFéminin
Singulierquel (beau chien !)quelle (chance !)
Plurielquels (tableaux magnifiques !)quelles (belles montagnes !)

Remarque : La plupart du temps, il n’y a pas de verbe dans les phrases exclamatives avec quel.

Quelle jolie chanson !
Qu’elle est jolie cette chanson (qu’ + elle + verbe + complément) !

Lire plus sur le mot “quel” dans les exclamations.


La compréhension d’une langue passe par l’apprentissage de sa grammaire. Améliorez encore votre français et essayez Frantastique ortho, des cours d’orthographe en ligne fun, concis et personnalisés pour vous réconcilier avec la langue de Molière.

*Données anonymes récoltées depuis les réponses à nos cours de français Frantastique auprès de nos utilisateurs.




Pour aller plus loin :

Leave a Reply