“Les jeunes que nous suivons sont souvent découragé.e.s par le marché du travail” Portrait des Apprentis d’Auteuil Marseille, partenaire Gymglish

Mis en place depuis les débuts de Gymglish en 2004, notre programme Social Impact a pour but d’offrir une éducation numérique efficace aux apprenant.e.s du monde entier.

Aujourd’hui nous vous présentons les Apprentis d’Auteuil, une fondation française historique dont le but est d’accompagner des enfants, adolescents et familles vulnérables. Zoé Pons, chargée de programme aux Apprentis d’Auteuil de Marseille, nous explique les défis professionnels et sociaux auxquels sont confrontés ses jeunes bénéficiaires.

Bonjour Zoé ! Pourriez-vous nous décrire votre fondation ? 

Bonjour ! Les Apprentis d’Auteuil est une fondation qui existe depuis 150 ans et qui accompagne chaque année en France pas moins de 27 000 jeunes (de la naissance à 30 ans) et familles dans 200 établissements. Notre mission principale : la protection de l’enfance. 

Nous proposons ainsi des formations à la parentalité, des crèches, des maisons pour enfants à caractère sociaux… nous avons également développé un pôle dédié à l’insertion professionnelle. L’antenne de Marseille fait office d’incubateur de projets et nous testons plusieurs dispositifs liés à l’insertion, dont le programme +2. 

Quel est le but de ce programme ? 

Lancé en septembre 2019, le programme +2 vise à répondre aux difficultés d’insertion pour des jeunes dans le secteur tertiaire. Nous nous adressons en priorité aux bacheliers.ères issu.e.s des filières professionnelles et leur proposons des contenus de formation en présentiel, en digital et en situation de travail, principalement grâce à des contrats d’apprentissage.

Les jeunes que nous suivons sont souvent découragé.e.s par le marché du travail qui est de plus en plus exigeant. Ils/elles donnent beaucoup d’énergie et de leur temps pour obtenir le Baccalauréat et lorsque cela est fait, ils/elles ne sont pas du tout sûr.e.s de décrocher un emploi qui correspond à leurs envies… La plupart des entreprises attendent en effet un niveau Bac +2 de la part de leurs employé.e.s, ce qui peut être un véritable challenge pour certain.e.s. Dans ce sens, les contrats d’apprentissage sont de véritables portes ouvertes sur l’entreprise. 

Quelles sont les besoins en formations que vous avez identifiés pour les jeunes que vous accompagnez ? 

Sur la métropole Aix / Marseille les jeunes ont réellement besoin de formations aux métiers du commerce, de la relation client, du web… Nous avons mis en place des partenariats avec une école de commerce et une école d’ingénieur.e.s informatique pour répondre à ces besoins et nous pourrons proposer très prochainement une formation favorisant l’entrepreneuriat et le business development. 

Nous avons noté ensemble une forte volonté d’accéder à un soutien en français pour les jeunes intéressé.e.s par les formations commerciales ainsi qu’un besoin de formation en anglais pour les métiers liés au web.

En quoi Gymglish répond aux besoins de vos bénéficiaires ?

Depuis les débuts de notre partenariat avec Gymglish, plus de 60 des 100 jeunes que nous accompagnons bénéficient gratuitement des cours en ligne Frantastique ortho et Gymglish pour l’anglais. Nous avons vraiment la sensation que la formule Blended Learning (association cours en présentiel et e-learning) fonctionne très bien. D’ailleurs, nos professeur.e.s ont complètement incorporé Gymglish à leur programme, le taux d’assiduité des élèves est d’ailleurs intégré aux notes globales données par les enseignant.e.s. 

Beaucoup de bénéficiaires expérimentent pour la première fois des solutions d’e-learning. L’assiduité et la motivation restent donc un challenge non négligeable que Gymglish adresse bien. L’avantage est que les leçons sont courtes et peuvent être faites partout et à toute heure, à leur rythme. Les professeur.e.s viennent également en renfort et “accrochent” ceux et celles qui ont du mal à s’y mettre.

Vous désirez en savoir plus sur notre programme Social Impact ? Cliquez ici. 


Lire aussi sur le même sujet :

Laisser un commentaire