Qu’est-ce que Thanksgiving ?

De toutes les célébrations, Thanksgiving est sans doute la plus américaine.

Cette fête se caractérise par un repas copieux, des disputes familiales (en général avec la belle-famille) et par des heures de foot diffusées à la télévision. Si cette journée semble n’avoir rien de particulier pour l’américain.e lambda, en réalité, Thanksgiving est une fête unique.

Célébrée chaque année le dernier jeudi du mois de novembre, Thanksgiving puise ses racines dans l’origine du pays. C’est en Nouvelle Angleterre, dans le nord-est des États-Unis, qu’arrivèrent les premiers colons américains. Les Puritains ne connaissaient pas bien le territoire et le climat de ce nouveau pays où il leur fallait vivre. Ce peuple très religieux et très pieux n’était pas très habile avec le travail de la terre et leurs premières récoltes de fruits et légumes furent loin d’être exceptionnelles. Heureusement, les autochtones de la région, parfois appelés indiens (car les Américains sont très forts en géographie), savaient très bien cultiver la terre. Dans un acte de générosité, les indigènes aidèrent alors les Puritains à survivre lors de leurs premières saisons sur le continent américain et partagèrent leur nourriture et leur savoir.

En retour, les Américains offrirent aux indigènes des armes et des couvertures, qui contenaient de sympathiques maladies européennes comme le choléra et la variole. Les Américains aiment commémorer, chaque mois de novembre, cet échange culturel par un remerciement (“giving thanks”), en dépit du triste sort subi par les indigènes d’Amérique.

Le menu type d’un repas de Thanksgiving comprend du potiron, des ignames (patates douces), des canneberges et, bien entendu, une énorme dinde. Les scientifiques ont récemment découvert que la dinde contient une substance chimique appelée tryptophane, qui entraîne la somnolence. Cela pourrait en partie expliquer la sieste à laquelle succombent les Américains le jour de Thanksgiving. Il est bien connu que les restes du repas de Thanksgiving sont conséquents  et durent des jours, voire des semaines après la fête : il faut donc être prêt à manger de la dinde pendant un bon moment. Le saviez-vous ? Le président des États-Unis gracie officiellement une dinde vivante chaque année lors d’une cérémonie télévisée. L’animal en question n’est donc pas consommé cette année-là, à la différence de dizaines de milliers de ses congénères. Bien joué, petite dinde.

Laisser un commentaire