Anglais vs. Français : le règlement de comptes

the reckoning english french

Nous avons appris la semaine dernière que la France occupe, au niveau mondial, une peu reluisante 32è place pour sa maîtrise de l’anglais (selon l’index annuel publié par Education First). Tandis que les scandinaves se gaussent, le débat fait rage dans les cafés et au détour de commentaires d’articles… majoritairement en français.

Une baguette sous un bras et un volumineux exemplaire du Larousse sous l’autre, certains locuteurs français déplorent cette obsession du monde pour la langue de Shakespeare.

Après tout, le français n’est-il pas la langue des Lumières, de la culture, de l’amour… et des cigarettes que l’on fume juste après ?! Il a inspiré plus des deux-tiers de la langue anglaise. Comme les puristes de la langue vous le diront (et même vous le répéteront), le français est tout de même parlé par quelque 220 millions de personnes dans le monde.

Peut-être, me direz-vous, qu’avant de fustiger la tyrannie de l’anglais, les francophones devraient d’abord commencer par maîtriser leur propre langue ?

De l’autre côté, les français fraîchement débarqués de leur tour du monde ripostent (avec un soupçon d’accent) :

Que cela vous plaise ou non, l’anglais est aujourd’hui une langue universelle !

Les salles de réunion du monde entier semblent être d’accord sur ce point.

En effet, comment le pays peut-il espérer attirer les meilleurs talents d’Europe en se passant des (inutiles) derniers mots et expressions à la mode ? De plus, et c’est sans fondement bien connu : les réunions sont bien plus courtes lorsqu’elles se tiennent en anglais.

Oubliez Shakespeare.

Pensez plutôt aux filles/garçons/followers que vous pourriez impressionner en citant Bukowski ou en chantant un morceau des Stones.

L’heure est venue pour la France de ravaler sa fierté et de se mettre sérieusement à l’anglais.

Que vous soyez pour la team English ou l’équipe française, le chemin à parcourir pour améliorer les compétences linguistiques du pays semble encore long et semé d’embûches…

À Gymglish, nous ne prenons pas parti — ou plutôt si, nous choisissons les deux.

Testez gratuitement Gymglish pour améliorer votre niveau d’anglais, ou Frantastique Orthographe pour dompter la langue française.

Laisser un commentaire