lundi 22 février 2010

Cyber-éducation - Une idée pour la promotion des nouvelles technologies à l'école


Après l'age de fer, la machine à vapeur, l'électricité, les trains, les voitures, les avions, le minitel, nous sommes en 2010 entrés dans l'ère de la cyber-éducation : le rapport sur la promotion des nouvelles technologies à l'école est sorti. Composé de 12 priorités et 70 mesures, soit 82 axes ou idées, le rapport propose un éventail varié de dispositions, allant des équipements, haut-débit dans les écoles, ordinateurs pour tout le monde, tableaux blancs interactifs, aux efforts d'apprentissage de l'usage du clavier, en passant par les contenus pédagogiques disponibles en versions numériques, cours de langues interactifs, par visioconférences et même sur baladeurs, et autres mesures de différentes natures, structures, aides fiscales, etc. On modernise l'école, la pédagogie, difficile de critiquer l'initiative, 'the wave of the future dude, 100 percent electronic'. Une disposition en particulier attire l'attention : désormais il faudra davantage former les enseignants et cadres à ces nouvelles technologies et pédagogies. On dépensait 80% sur les équipements et 20% sur la formation des enseignants, il faut équilibrer ce ratio à 50/50 nous indique-t-on.



En effet, c'est bien d'avoir le haut débit, des tableaux interactifs et des ipods, encore faut-il que notre enseignant n'appréhende pas de s'en servir. Si on ne l'accompagne pas dans ces nouveaux usages, nouveaux supports pédagogiques, la cyber-éducation risque d'attendre plusieurs générations avant de s'installer efficacement. Il faut donc cyber-éduquer les profs, et ce n'est pas simple : les technos et usages ne cessent d'évoluer, de nouveaux outils, services, sites apparaissent tous les jours, et d'autres disparaissent tout aussi vite. Le temps d'être mis en place, les programmes de formation risquent d'être obsolètes avant même d'être déployés. Aurions-nous parlé de Google il y a 10 ans? Aurions-nous mis à l'accent sur l'usage des baladeurs il y a 5 ans? Ce n'est pas évident, les cycles de l'innovation sont de plus en plus courts, denses, foisonnants, nos enseignants risquent d'être toujours en retard d'un train. Mais alors une idée : les élèves eux-mêmes pourraient les former! On ferait des classes de profs encadrés par les élèves. Les élèves sont déjà sur place, ils connaissent bien le cyber monde du moment, et puis ce serait gratuit pour l'état (l'élève ne va pas à l'école pour travailler!). Les élèves feraient aux profs des cyber TP* ('ct'aprem facebook'), des devoirs surveillés, ils leur mettraient des notes, des heures de colle s'il faut.

Vraiment je ne vois que des aspects positifs à cette idée, nous devrions même proposer d'en faire la 13ème priorité du rapport sur la promotion des nouvelles technologies. Nous veillons là au bonheur de nos enfants.



-- Publicité --

Pour l'anglais de vos enfants, découvrez le Rich Morning Show, des cours d'anglais par dessins animés ludiques et interactifs, une cyber pédagogie personnalisée bien de l'ère de la cyber éducation, et des histoires trop drôles. Le Rich Morning Show, pour petits et grands, découvrez sans plus attendre l'autruche Rich Morning et son English show (plus de 20 dessins animés, 21, des tas de questions, min-leçons, révisions...). Nuls en anglais, enfants, ados, familles entières, n'hésitez plus, le Rich Morning Show est ce qu'il vous faut.


* Cyber TP: Cyber Travaux Pratiques

--

5 commentaires:

  1. "Vraiment je ne vois que des aspects positifs à cette idée"

    Mais ces cours donnés par les élèves aux profs auraient lieu quand ? Je crois que le programme ne laisse pas beaucoup de temps 'libre' pour ce genre de projet, malheureusement !

    RépondreSupprimer
  2. Hmmm for some reason only half the post can be seen. I tried reloading but still same.

    aroma therapy

    RépondreSupprimer
  3. This blog is bookmarked! I really love the stuff you have put here.

    clomid

    RépondreSupprimer
  4. I think that is right bout that. Nice info and thanks. Need to get in google feed.

    order cialis

    RépondreSupprimer
  5. Est-ce que c'est pas honteux que les élèves enseignent les profs? Cette idée est ridicule !

    RépondreSupprimer