mercredi 25 novembre 2009

Un euro en formation rapporte 13 euros à l'entreprise

formation dif anglais entreprise
Une étude de l'Université de Linz (Autriche), réalisée sur un panel d'entreprises autrichiennes de plus de 10 salariés (entre 1999 et 2008), révèle des résultats très surprenants sur l'efficacité et le rendement de la formation: chaque euro investi dans la formation apporterait un profit de 13 euros à l'entreprise. De même, la productivité de chaque collaborateur augmenterait de 4%. L'étude révèle également que les petites et moyennes entreprises ne forment pas suffisamment leurs collaborateurs par manque de moyens.

La France répond à cette problématique en obligeant les entreprises (petites et grandes) à dépenser en formation. A défaut, elles 'cotisent' leur euro formation, qu'elles manquent ou non de moyens, et qu'elles récupèrent ou non leur formation en aval. Le DIF* s'attaque à la démocratisation de la formation, pour une redistribution plus juste des montagnes d'euros formation créées par la loi, afin que cet argent profite à tous les collaborateurs qu'ils soient cadres ou non cadres, sédentaires ou itinérants, citadins ou éloignés des métropoles.



Ailleurs dans le monde et notamment dans les pays anglo-saxons, la formation est à l'initiative de l'individu (à l'exception bien-entendu des formations dites 'métier'). C'est à l'individu, et non à son employeur, de mesurer la pertinence d'un tel investissement en fonction de ses aspirations professionnelles, souhaits d'épanouissement (etc), mais aussi en fonction de ses moyens. Dans ce système, pas de moyen, pas de formation. En Autriche, mais aussi en Allemagne, l'approche semble hybride: la formation reste à l'initiative de l'individu, mais l'entreprise le devance parfois. Elle conseille, favorise, co-finance voire finance totalement la formation. Rien d'étonnant, si un euro formation en rapporte 13, soit un TRI** de 1300%, la formation n'est plus seulement un enjeu social, elle devient cause économique, financière même! Ainsi légiférée ou non, la formation ne devrait pas être délaissée de sitôt.

Nous sommes entrés dans l'ère du savoir nous dit-on, espérons que tous y auront accès.

Source étude: AK-Studie: Hebelwirkung der Weiterbildung, in: "Die Presse", Print-Ausgabe, 2008.

* DIF: Droit Individuel à la Formation
** TRI: Taux de Retour sur Investissement


--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire