lundi 2 novembre 2009

GreenGlish ou 'Que peut faire une PME pour la préservation de l'environnement?' (à son échelle)

carbon footprint delavigne
En 2007, GymGlish a lancé le programme 'GreenGlish': un ensemble d'initiatives menées au sein de l'entreprise dans le but de minimiser l'impact de nos activités sur l'environnement.

Le monde prend depuis peu conscience de cette nécessité d'harmoniser son développement économique, industriel, ses évolutions démographiques et sociales à la préservation de l'environnement. Ce regard long terme sur notre développement ouvre la voie à une multitude d'initiatives et nouvelles pratiques qu'il nous paraît judicieux d'explorer à tous les niveaux, individuel, collectif, public et privé.

Carbon Footprint & Bilan écologique neutre : limiter son impact sur le climat

Conscients de nos émissions de gaz à effets de serre et de leur impact sur le réchauffement climatique, nous évaluons régulièrement les émissions de C02 provoquées directement et indirectement par nos activités : consommations d'énergies, parc informatique, transports, etc. Grâce à des organismes intermédiaires spécialisés, nous essayons de compenser ces émissions (appelées Carbon Footprint) en finançant différents projets de reforestation, d'optimisation et de renouvellement d'énergie. Cette démarche de bilan écologique neutre nous a été inspirée par le projet 'Tour du monde en 80 hommes (www.80hommes.com), et a déjà été adoptée par de nombreuses collectivités, entreprises et industries à travers le monde. Enfin nous suivons régulièrement l'actualité sur le sujet afin de veiller à que ces actions n'aient pas sur le long terme des conséquences néfastes inattendues dans les régions du monde où elles sont menées.



A ce stade, le périmètre de notre 'bilan écologique neutre' est celui de la société GymGlish, de ses activités et opérations internes. Ce périmètre ne comprend pas par exemple la consommation informatique que nous suscitons chez nos clients lorsqu'ils suivent leur cours d'anglais GymGlish.

GreenGlish ne prétend pas être la solution aboutie, idéale et complète à tous les problèmes de réchauffement climatique et autres pollutions de l'environnement. Nous sommes au début d'une longue route d'évolutions des pratiques industrielles, commerciales, alimentées par un flux croissant de découvertes technologiques et de procédés alternatifs à ceux pratiqués depuis la révolution industrielle. Notre jeune entreprise a souhaité participer à ces efforts, à sa modeste échelle, afin d'apprendre dès ses premières années d'existence, les réflexes et comportements qui nous assureront demain cette meilleure harmonie entre développement et environnement. Espérons que ces actions enseignent, inspirent et puissent se pérenniser.

Retrouvez plus d'informations concernant GreenGlish!

--

3 commentaires:

  1. Ce qu'on fait est super déjà, mais...

    Selon l'article suivant (New Scientist, 2007), un kilo de viande de bœuf coûte pareil en termes de CO2 qu'un trajet de 250km en voiture PLUS 20 jours d'ampoule 100 Watt:

    http://www.newscientist.com/article/mg19526134.500-meat-is-murder-on-the-environment.html (an anglais)

    Je serais pour compter la viande qu'on consomme dans nos calculs! Qu'en pense tout le monde?

    RépondreSupprimer
  2. 'Wine is murder on the environment'?

    Si je suis ce raisonnement et en considérant les émissions de CO2 dans la viticulture, on peut aussi arrêter de boire du vin et ne consommer que l'eau! (la production de CO2 semble quasi nulle pour un litre d'eau)

    http://www.ushuaia.com/ushuaia-terre/info-planete/actu-en-continu/environnement/0,,4163166,00-vins-reduction-des-emissions-de-co2-.html

    noooooo!

    What do you think?! :)

    RépondreSupprimer
  3. Il faudra qu'on se mette à faire notre vin nous mêmes ;) http://ezinearticles.com/?How-To-Make-Wine-At-Home&id=572553

    Je suis un peu déçue qu'il ne s'agit pas d'écraser le raisin avec les pieds, par contre!

    RépondreSupprimer